Produit CORSU E RIBELLU

X

« Les incidents du derby Bastia-Aiacciu du 2 Mars 2013 ont affligé toute la Corse. Ils nous imposent de nous donner les moyens, collectivement individuellement, que de tels errements ne puissent plus jamais se produire. »

Le propos est de Dédé di Scala. Au nom de la Squadra Corsa il donne son point de vue sur le traitement dont le SCB et l’ACA ont fait l’objet de la part de la ligue de football professionnel.

« Les sanctions étaient attendues, et inévitables : restait à savoir si la Ligue allait enfin traiter cette affaire équitablement, après avoir montré à d’innombrables reprises, au cours de l’histoire récente, qu’il existait entre les clubs corses et ceux du Continent deux poids et deux mesures.
Après également, au cours de la saison écoulée, plusieurs épisodes de nature à susciter un légitime sentiment d’injustice : sanctions disproportionnées, traitement méprisant des suites du drame de Furiani, arrêté du Ministre de l’intérieur interdisant tout déplacement à l’extérieur de l’île pendant 48 heures à « toute personne se prévalant de la qualité de supporter du SCB »…
La sanction prise aujourd’hui par la Ligue ne peut qu’aggraver le contentieux.
Nombreux sont ceux sui restent convaincus que les 70 jours d’instruction du dossier (du jamais vu !) visaient en fait à attendre de voir comment évoluait le classement de nos deux clubs : en cas de risque de rélégation, la possibilité de priver le SCB ou l’ACA de points restait ainsi ouverte.
Cette sanction ne présentant plus aucun intérêt, c’est une option totalement inédite qui a été prise : le huis-clos à l’extérieur pour les deux derbies.
Sont ainsi sanctionnés les deux clubs, privés de deux recettes majeures, ainsi que tous leurs supporters et l’ensemble de la Corse.
La part de responsabilité des auteurs des incidents du 2 mars dans cette situation est certes majeure : le football doit être une fête, et en Corse plus qu’ailleurs eu égard au drame que nous nous avons connu, il doit être l’occasion de célébrer les valeurs de respect, de solidarité, è di fratellanza.
Mais cette évidence ne doit pas en cacher une autre : les instances du football professionnel continuent de traiter le football corse de façon discriminatoire. Nous verrons d’ailleurs si les incidents qui concernent d’autres clubs (et notamment ceux consécutifs à Evian-PSG ou au derby Lyon-St-Etienne) entraînent des sanctions aussi lourdes que celles qui nous ont frappé.
Face à cette attitude, il ne peut y avoir qu’une réponse : celle de l’excellence et de l’exemplarité, sur et en dehors du terrain. Forza Bastia, Forza Aiacciu, Forza a Corsica !
« 

@Lazezu

Revue de presse et suite de l’article

Sur A Piazzetta, sur le JDC, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunalesur France 3 CorseSur Corse Net Infosur Corse Matin, sur Alta Frequenzasur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !