#corse – « DÉTROIT EN PERIL ? »

Le risque de voir les falaises de Bonifacio se noircir de tâches de pétrole s’est fortement réduit depuis dix ans grâce aux mesures franco-italiennes de limitation du trafic dans le détroit. Malgré cette amélioration, les appels à une interdiction totale de la navigation dans les « Bocche » se font plus pressants.

En janvier 1993, Rome et Paris décidaient d’agir à la suite de l’échouement d’un cargo dans ce détroit large de seulement onze kilomètres, truffé d’îlots et réputé pour sa dangerosité par gros temps. Les ministres de l’Environnement de deux pays signaient une convention pour interdire la navigation des pétroliers de leurs pays dans les Bouches de Bonifacio. Paris et Rome ne pouvaient aller plus loin car le détroit possède le statut contraignant de « détroit servant à la navigation internationale ».

En 1998, l’Organisation Maritime Internationale (OMI) faisait un pas en décidant de « recommander » aux capitaines de pétroliers d’éviter ce passage et la France renforçait son dispositif « préventif » de surveillance. Dix ans après l’initiative franco-italienne, le trafic, déjà relativement faible, diminue régulièrement. La baisse est plus accentuée pour les seuls produits pétroliers, réduits à 100.000 tonnes annuellement, soit le tiers de la cargaison d’un pétrolier de taille moyenne.

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur le JDC, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info, sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: