Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 10 avril à 19h01) C’est après le succès de la conférence sur la place de la Corse dans l’Europe en janvier dernier , que le président Yves Gernigon, du parti fédéraliste européen français et ses délégués régionaux ont décidés qu’il fallait que le PFE Corsica devait prendre un autre tournant.

La section corse du PFE est donc devenu une association politique à but non lucratif sous l’appellation « Corsica Dritta », ce titre très évocateur de Corse droite (ndrl droite dans le sens de toutes les valeurs qui font le peuple corse) a pour but de consolider ces objectifs de réforme de l’Europe, d’émancipation de l’île grâce au fédéralisme européen, qui sont déjà des chevaux de bataille depuis 2 ans maintenant.

D’autres termes seront en 2018 pour l’association tout aussi important, notamment : la libération des prisonniers politiques, la sauvegarde de la langue corse, la cherté de la vie, la mise en place du tri sélectif dans les communes et bien d’autres sujets qui touchent directement la vie des corses.

En plus du président Dominique Agostini, du trésorier Giovanni Germain Ticchi, le bureau s’est étoffé de sa touche européenne avec la secrétaire Sherley Buzzi, de nationalité belge et corse d’adoption depuis 6 ans et Roland Mignoni, qui devient le délégué diaspora Sud. Autant dire que l’association a du pain sur la planche, et toujours cette même devise « Inseme custruimu a Corsica di dumane »

Corsica Dritta