Produit CORSU E RIBELLU

X
(article du 2 mai 2013) La commission de discipline de la ligue professionnelle de football s’est prononcée sur les évènements ayant émaillé le derby entre le Sporting Club de Bastia et l’AC Ajaccio. Attendu que le Sporting Club de Bastia est responsable de tout ce qu’il se passe à Furiani et 5 kilomètres autour du stade les soirs de match ainsi que tous les autres jours de l’année Que tout évènement anormal qui se déroule dans n’importe quel stade d’Europe est la conséquence directe des agissements des supporters bastiais Que les incidents sont le fait unique de 500 hooligans bastiais dénoncés par le président Orsoni Que l’Athlétic Club Ajaccien est un club honnête, exempt de tout reproche qui a toujours montré son attachement aux valeurs du football français Que les supporters ajacciens sont arrivés à Bastia dans le calme le plus total et se sont fait littéralement agresser par une horde de barbares assoiffés de sang parmi lesquels des personnes âgées et des enfants en bas âge Que l’arsenal d’armes blanches et de bombes retrouvé dans les bus de l’ACA n’était présent que préventivement, pour la défense des ajacciens en cas d’attaque bastiaise Que le président Pierre-Marie Geronimi porte des doudounes sans manches qui ne sont plus à la mode depuis 1994 Que le responsable de la sécurité du SCB est également un ancien chef hooligan craint dans l’Europe entière Que l’on ne peut pas prendre au sérieux les menaces émanant d’un groupe s’appelant « Ours Rebelles » Que des propos racistes diffamatoires ont été proférés envers la personne de Yohann Cavalli qui dément toute appartenance à la race chevaline Le Sporting Club de Bastia est condamné à verser à la LFP 1 million et demi d’euros d’amende, (payable en trois fois sans frais) ainsi qu’à un retrait de 14 points pour la saison en cours et 22 pour la saison à venir. Le club est également destitué de son titre en coupe de France 1981 ainsi que de sa coupe Intertoto 1997. En outre, la doudoune sans-manches du président sera vendue aux enchères pour une oeuvre caritative. L’AC Ajaccio est lui condamné à 1 euro symbolique d’amende ainsi qu’à 4 heures de colle et un mot dans le carnet de correspondance. information du site notte turchina.com @lazezu #InFoX sur le même sujet #corse – « Dégradations à Ajaccio après des heurts » #InFox Nustrale Revue de Presse et suite de l’article  :  sur

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU