Produits RIBELLI
X

Puis, il y a deux ans, vingt-cinq  ans après Tchernobyl, l’inimaginable s’est reproduit à Fukushima. Le mythe du « nucléaire sûr » a définitivement perdu toute crédibilité.

Malgré des promesses du candidat Hollande de fermer les centrales vétustes comme celle de Fessenheim et de sortir lentement du nucléaire, rien ne bouge, rien ne se passe. Attendons-nous une nouvelle catastrophe ? Tremblements de terre, inondations, erreurs humaines, actes de terrorisme… les centrales nucléaires sont peu fiables et avec 58 réacteurs, la France est un des pays à plus haut risque, pour elle et pour les autres.

430 milliards d’euros, c’est ce que coûterait une catastrophe nucléaire en France. Ce ne sont pas les écologistes qui l’ont chiffré mais l’IRSN – l’Institut de Recherche et de Sûreté Nucléaire. Pourtant, ce chiffre ne tient pas compte du déplacement des populations.

Qu’en sera-t-il des labels bio, de terroir, des zones Natura 2000, ZNIEFF… de tout ce que nous essayons patiemment de mettre en place pour vivre mieux, protéger notre environnement et garantir un avenir aux générations futures ?

Comment chiffrer l’affect ou la santé ?

Les services de l’Etat nient la nécessité d’un bilan sanitaire de Tchernobyl en France. Malgré l’explosion des maladies thyroïdiennes et autres pathologies radioinduites en Corse, le refus de mettre en place un registre des cancers par les services de l’Etat avec la complicité de nombreux médecins est incompréhensible. L’étude de cas témoins sur les cancers de la thyroïde des jeunes de l’INSERM – Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale – débutée en 2005 dans 8 régions de la partie Est de la France – dont la Corse – n’a toujours pas rendu ses conclusions alors qu’elles auraient dû être publiées il y a plus d’un an.

AEIV souhaite que la CTC vote la mise en place rapide du registre des cancers en Corse. Au-delà de l’urgence sanitaire, cette décision serait un signe fort adressé aux victimes et à leurs proches, qui attendent toujours une reconnaissance.

Auropa Eculugia I Verdi

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI), sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produits Ribellu