#Corse – Un élu assassiné de nouveau en #Corse, Jean Luc Chiappini Maire de Letia est décédé

Ce lundi 29 avril 2013 : Les obsèques du Président du Parc Naturel Régional de Corse (PNRC) ont lieu lundi 29 avril, dans son village de Letia (Corse-du-Sud), dont il était maire, en présence de nombreux élus, alors qu’aucun élément nouveau n’est apparu dans l’enquête sur ce 10e homicide depuis janvier.

Samedi 27 avril : L’arme, un pistolet de calibre 9mm, se trouvait dans la boîte à gants de la berline Citröen de fonction à bord de laquelle le notable insulaire a été exécuté à son retour d’un voyage à Paris, a-t-on précisé confirmant une information du journal Corse-Matin. La présence de cette arme, si elle appartenait bien à la victime, laisserait supposer que celle-ci pouvait se sentir menacé, contrairement à ce qu’a indiqué son entourage, selon lequel Jean-Luc Chaiappini n’était pas habituellement armé.

Vendredi 26 avril :  Une arme de poing retrouvée dans la voiture de Jean-Luc Chiappini.Un pistolet 9mm a été retrouvé hier dans la boîte à gants de la voiture de Jean-Luc Chiappini par les enquêteurs de la police judiciaire. Cette découverte laisse à penser que le président du parc naturel régional de la Corse, assassiné aux portes d’Ajaccio jeudi 25 avril, se sentait menacé.

Alors qu’il revenait d’une réunion parisienne au siège national des Parcs, Jean-Luc Chiappini circulait à bord de son véhicule à hauteur du rond-point de l’aéroport, lorsqu’il a été intercepté par un T Max à bord duquel se trouvaient un ou plusieurs individus qui ont ouvert le feu sur lui. Atteint par un ou plusieurs projectiles, Jean-Luc Chiappini a perdu le contrôle de son véhicule, qui a brisé un grillage et est allé finir sa course sur le parking de l’institut consulaire de formation où se trouvaient plusieurs élèves en formation (Alta Frequenza)Jean-Luc Chiappini, maire de Letia et président du Parc naturel régional de Corse (PNRC), âgé de 65 ans, a été tué de plusieurs balles alors qu’il roulait en voiture entre l’aéroport Napoléon-Bonaparte et Ajaccio en début d’après-midi, jeudi 25 avril. Selon le maire d’Ajaccio, Simon Renucci, qui s’est rendu sur place après avoir voyagé dans le même avion, M. Chiappini revenait d’un déplacement à Paris. Il s’agit du neuvième assassinat en Corse depuis le début de l’année, le septième par balle.(alcudina.fr)

REVUE DE PRESSE

25.04-Jean-Luc-Chiappini-Corsecorsicafrance3corse Jean-Luc Chiappini, maire de Letia, a été abattu au rond point de Campo Dell’Oro à Ajaccio vers 13 heures 15 ce jeudi 25 avril.Jean-Luc Chiappini, maire de Letia et président du Parc naturel régional de la Corse depuis 1995, a été abattu à Ajaccio en tout début d’après midi ce jeudi 25 avril, vers 13 heures 15, alors qu’il venait de quitter le parking de l’aéroport de Camp Dell’Oro où il avait récupérer son véhicule. Le maire de Letia venait de débarquer du vol en provenance de Paris quelques minutes auparavant.Président du Parc naturel de Corse depuis 1995, Jean-Luc Chiappini en était à son troisième mandat. Il occupait également des fonctions électives locales: maire de Letia depuis 1977, il présidait également la communauté des communes des Duie Sorru.

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Le substitut du procureur de la République vient de faire une communication suite à l’assassinat de Jean-Luc Chiappini à Ajaccio. Sur les faits, il semblerait que Jean-Luc Chiappini circulait à bord de son véhicule à hauteur du rond-point de l’aéroport, lorsqu’il a été intercepté par un T Max à bord duquel se trouvaient un ou plusieurs individus qui ont ouvert le feu sur lui. Atteint par un ou plusieurs projectiles, Jean-Luc Chiappini a perdu le contrôle de son véhicule, qui a brisé un grillage et est allé finir sa course sur le parking de l’institut consulaire de formation où se trouvaient plusieurs élèves en formation, pour qui une cellule psychologique a été mise en place à l’aéroport Napoléon Bonaparte. Pas plus d’éléments pour l’instant, l’enquête est confiée à la Police Judiciaire. Suite à cet évènement tragique, le conseil exécutif de Corse et le président de l’assemblée ont décidé d’annuler le débat sur la co-officialité de la langue corse, qui devait se tenir dès 15 heures. L’ensemble des élus présents dans l’hémicycle ont respecté une minute de silence en la mémoire de Jean-Luc Chiappini. Ecoutez le substitut du procureur de la République d’Aiacciu sur le lien d’Alta Frequenza ci dessous

Corse Net Infos : Jean-Luc Chiappini, président du Parc naturel régional de Corse, a été assassiné en début d’après-midi à Ajaccio. Les faits se sont déroulés peu après 13h30 à la hauteur du rond-pont de l’aéroport de Campo dell’Oro. Jean-Luc Chiappini était aussi maire de Letia. Selon les premiers éléments de l’enquête Jean-Luc Chiappini, qui venait d’arriver de Paris, aurait tenté d’échapper à ses agresseurs, mais en vain. Il a retrouvé mort sur le parking de l’institut de formation de la chambre de commerce d’Ajaccio. Le président du PNRC a été atteint de trois balles tirées depuis une Tmax – une moto de marque Yamaha – qui a dû le suivre depuis son arrivée à Ajaccio. Après avoir essuyé les coups de feu Jean-Luc Chiappini a réussi à se réfugier jusqu’au parking où sa voiture a fini par s’arrêter contre un autre véhicule en stationnement. Dès l’annonce de la nouvelle l’Assemblée de Corse, qui était en session à Ajaccio, a stoppé ses travaux.

Corsematin.com : Jean-Luc Chiappini, président du Parc naturel de Corse, abattu à Ajaccio Publié le jeudi 25 avril 2013 à 13h44 Jean-Luc Chiappini sur le plateau de l’émission « Cuntrastu »Archives Michel Luccioni Partager Jean-Luc Chiappini, président du Parc naturel régional de Corse et maire de Letia, a été abattu ce jeudi à Ajaccio. Les tireurs ont agi vers 13 heures au rond-point menant à l’aéroport de la ville, à proximité de l’Institut consulaire de formation. Jean-Luc Chiappini venait d’atterrir à Ajaccio en provenance de Paris. Il se trouvait au volant de son véhicule, une Xantia noire, lorsqu’il a été pris dans un guet-apens tout près du rond-point de l’aéroport. Le président du parc naturel régional de Corse a été atteint par plusieurs projectiles. Sa voiture a terminé sa course sur le parking de l’institut consulaire de formation.

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Après l’assassinat du président du Parc Naturel Régional de Corse, Jean-Luc Chiappini ce jeudi à Ajaccio, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a tenu à réagir. « La Corse est une nouvelle fois endeuillée avec le lâche assassinat de Jean-Luc Chiappini. Aujourd’hui, c’est un élu qui est tombé sous les balles des tueurs. Depuis plus de 35 ans, Jean-Luc Chiappini a exercé divers mandats de maire, de conseiller territorial et, depuis 1999, il présidait le Parc naturel régional de la Corse ». Le ministre de l’Intérieur « condamne fermement cet acte et assure que tous les moyens seront mis en œuvre pour interpeller les auteurs et les déférer devant la Justice. Ce nouvel assassinat justifie l’engagement total de l’Etat, dans la durée, pour lutter contre toutes les formes de violence dont la Corse et ses habitants sont victimes », conclut Manuel Valls.

TEMOIGNAGES, REACTIONS, HOMMAGES
l’Assemblée de Corse ajourne ses travaux sur la langue et observe une minute de silence

Marcel Francisci ! La mort de Jean-Luc Chiappini vient s’ajouter à la déjà longue liste des victimes assassinées depuis le début de l’année. En Corse chaque meurtre est accueilli avec la même incrédulité et par les mêmes questions. Des questions que je me pose aujourd’hui au sujet d’un homme que je connaissais et pour l’engagement duquel j’avais de l’intérêt et du respect. En tant qu’élus, il nous arrivait souvent de nous retrouver dans le difficile combat pour la sauvegarde de l’intérieur de notre île. C’était un Maire attentif et amoureux de son village, LETIA. C’était un Président- du Parc Naturel Régional- aux convictions bien trempées qui n’hésitait pas à se transformer en militant de la défense de notre patrimoine naturel. Dans l’exercice de ses responsabilités, il ne se défaisait jamais de sa bonhomie ni de sa courtoisie. Je garderai de lui l’image d’un homme sincère et cordial, très attaché à la Corse. Je condamne cet acte odieux et lâche commis sur un homme sans défense. Mes condoléances vont à sa famille et à ses proches. C’est une bien triste journée pour nous tous.

Jean-Louis Joseph réagit sur France Bleu Vaucluse à la mort de Jean-LUc Chiappini. Le président du parc naturel régional de Corse, 65 ans, a été abattu dans une voiture du parc, au retour de l’aéroport, il rentrait d’une réunion à la Fédération des parcs naturels régionaux à Paris. Jean-Louis Joseph est le maire de La Bastidonne, le président du parc naturel régional du Luberon et le président de la Fédération des parcs naturels régionaux.

Dominique Bucchini Président de l’Assemblée de Corse Mes chers collègues, Mesdames et Messieurs, Nous venons d’apprendre que Jean-Luc CHIAPPINI, président du Parc Naturel Régional de Corse, et maire de LETIA, a été lâchement assassiné à l’entrée même d’Ajaccio. Jean-Luc CHIAPPINI avait été également membre de l’Assemblée de Corse, où il a siégé entre 1984 et 1986. Devant la gravité de cet acte, il est impossible de continuer à délibérer dans ces conditions. En accord avec le Président du Conseil Exécutif et la Conférence des Présidents, je vais donc lever la séance et. Avant cela, je vous demande d’observer une minute de silence.

Laurent Marcangeli, Député UMP à l’Assemblée Nationale L’assassinat de Jean-Luc Chiappini est un acte odieux qui va une fois de trop mettre notre territoire au banc des accusés.En ces circonstances dramatiques, je veux assurer la famille Chiappini de mon soutien et de ma sympathie. On écoute Laurent Marcangeli

« Ajaccio Energie présente ses condoléances et apporte son soutien à la famille de Monsieur Jean Luc Chiappini lâchement assassiné. »

« L’Association Corse des Elus de Montagne (A.C.E.M) condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat de Jean-Luc Chiappini, président du parc naturel régional de la Corse.  L’Association tient à rendre hommage à l’élu de terrain, au président du Parc, mais aussi à l’homme, pétri des valeurs de la Corse, toujours prêt des préoccupations de l’intérieur de la Corse, des femmes et hommes qui y vivent. En cette terrible circonstance, l’ACEM tient à présenter ses condoléances attristées et émues à sa famille et ses enfants. L’ACEM est consternée par la dérive à laquelle se trouve confrontée la société corse dans son ensemble, et ne peut qu’en appeler à un sursaut collectif et profond, afin de préparer un autre avenir aux enfants de cette terre que celui du sang et des larmes. »

Manuel Valls, Ministre de l’intérieur : « La Corse est une nouvelle fois endeuillée avec le lâche assassinat de Jean-Luc Chiappini. Aujourd’hui, c’est un élu qui est tombé sous les balles des tueurs. Depuis plus de 35 ans, Jean-Luc Chiappini a exercé divers mandats de maire, de conseiller territorial et, depuis 1999, il présidait le Parc naturel régional de la Corse ». Le ministre de l’Intérieur « condamne fermement cet acte et assure que tous les moyens seront mis en œuvre pour interpeller les auteurs et les déférer devant la Justice. Ce nouvel assassinat justifie l’engagement total de l’Etat, dans la durée, pour lutter contre toutes les formes de violence dont la Corse et ses habitants sont victimes »

Joseph Castelli président du conseil général de Haute-Corse « Une fois de plus, la Corse est meurtrie. Dans un climat de violence où chaque jour notre terre s’enlise, un homme de convictions et engagé, Jean-Luc Chiappini, maire de Letia et Président du Parc Naturel Régional de la Corse, a perdu la vie dans des circonstances tragiques. Cet assassinat fragilise un peu plus une situation insulaire dramatique et j’ose espérer que de telles tragédies n’affecteront plus de familles sur notre territoire. Dans ce contexte, la Corse ne pourra trouver les voies d’un développement à long terme et la perte de ses hommes ne fait qu’aggraver une spirale criminelle qui ne cesse de progresser. C’est en mon nom personnel et celui des membres du Conseil Général de la Haute-Corse, que j’exprime la condamnation la plus extrême de tels actes odieux qui ne cessent d’endeuiller notre île, et présente mes plus sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches. Omu sa chi senza pace ùn si pò custrui l’avvene, u nostru avvene à tutti. »

Jean-Marc Ayrault a réaffirmé jeudi sa « détermination » à lutter contre la criminalité en Corse, de nouveau endeuillée jeudi par l’assassinat de Jean-Luc Chiappini, maire de Letia (Corse-du-Sud) et président du Parc naturel régional de la Corse.

10 homicides dont 7 dans des guets apens et deux tentatives depuis le début de l’année

Le 25 avril 2013, Jean Luc Chiappini, 65 ans, président du PNRC, est abattu au volant de sa voiture à Ajaccio
Le 9 Avril 2013 didier Raffini, 46 ans,
est assassiné sur le bord d’une route vers Tiuccia
Le 5 Avril 2013 : Jean Sébastien Gros; 34 ans,
est assassiné à Bunifaziu près de son domicile au volant de sa voiture
Le 24 mars 2013 : Gabriel Cortes,
22 ans, abattu à Omessa au volant de sa voiture
Le 10 mars 2013 : Jérôme Salvadori, 37 ans, abattu à Venaco
Le 2 mars 2013 :Anthony Galliot, abattu à Sainte Lucie de Porto-Vecchio.
Le 12 Février 2013 : Dominique Laorenzi,
gérant d’établissements de nuit, estabattu à Ajaccio alors qu’il circulait en voiture.

L’île a en outre enregistré deux tentatives d’homicides depuis début janvier.

Le 6 Février 2013 : Christophe Pieri, militant politique de la LLN, a été légèrement blessé par balle.
Le 25 janvier 2013 c’est le père d’un homme assassiné en septembre 2011 qui a échappé à une tentative, à Ponte-Leccia (Haute-Corse). Il avait été pris pour cible par un tueur à moto alors qu’il venait d’arrêter devant un café son 4×4, à bord duquel se trouvaient son épouse et leur petite fille âgée de 3 ans.

Selon le ministère de l’Intérieur, à fin novembre 2012, la Corse avait connu, depuis 2008, 106 assassinats, dont 54 liés à la « mafia » insulaire.

20 homicides et 16 tentatives ont été recensés en Corse au cours de la seule année 2012, marquée par les assassinats du plus célèbre avocat de l’île, Antoine Sollacaro, et du président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Ajaccio, Jacques Nacer.

Revue de Presse et suite de l’article :

Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI), sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: