Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 8 avril 2018 à 15h03) Ce n’est pas en Corse que cette action a eu lieu mais à la réunion, à l’appel du Kolektif Union Rényoné Responsab (KURR). Différents collectifs se mobilisent contre l’occupation illégale des paillotes sur les plages comme celui de Karl Bellon, du collectif de Défense du Domaine public.

Le KURR est le collectif « Union des Réunionnais Responsable ». C’est à son appel que près de 150 personnes ont manifesté ce dimanche matin sur la plage de l’Ermitage contre l’occupation du littoral, mais ils dénoncent de manière général les « injustices », sur le plan social et économique. « Réunionnais, rouv’ zot zyeux ».

Ce collectif se présente comme apolitique pour éviter toutes récupérations.

Les manifestants réclamaient l’application de la décision rendue récemment par le tribunal administratif le 16 mars dernier. Pourtant ni l’Etat ni la mairie de Saint-Paul n’ont donné suite à cette décision de suspension. Un retard que le Collectif qualifie de « prise de risque inconsidérée« .

« Rényoné en colère! Paillotes illégales! »

Le rassemblement s’est tendu aux alentours de midi lorsqu’un des manifestants s’est saisi d’une masse et a détruit les clôtures d’un des restaurants, après que d’autres manifestants aient renversé les tables et les chaises à l’intérieur.

« Quand une famille lambda est condamné à la destruction de sa construction sans permis, les pouvoirs publics ne tardent pas à faire démolir la construction au nom de la loi.
Alors pourquoi cette attitude de tolérance pour les propriétaires des restaurants sur la plage de l’Ermitage ? »  s’indigne le député Jean Hugues Ratenon qui était présent lors de cette action pacifique.

Plusieurs manifestations de protestation ont déjà été organisées au cours des derniers mois