une nouvelle corse mondoloni jean martin

Produit CORSU E RIBELLU

X

Les membres du mouvement « Une Nouvelle Corse » étaient réunis autour de leur leader Jean-Martin Mondoloni et de l’élue du groupe « Rassembler pour la Corse », Marie-Antoinette Santoni-Brunelli, ce jeudi après-midi à Ajaccio.

En question, la co-officialité de la langue corse et la réforme institutionnelle. Des problématiques face auxquelles le mouvement a affiché sa position et dévoilé un « plan B » en cas d’échec définitif de la réforme. Décryptage de ces nouvelles pistes d’action. Face à l’avis négatif émis récemment par le conseil d’Etat sur le projet de loi constitutionnelle concernant les langues régionales, la langue corse, comme bien d’autres, se retrouve à nouveau dans l’impasse. Une promesse d’officialiser les langues régionales pourtant affirmée par le candidat à l’élection présidentielle François Hollande dans son programme, qui semble être en train de passer à la trappe. C’est dans ce contexte un peu flou et avant la prochaine session de l’assemblée de Corse, que le mouvement Une nouvelle Corse emmené par Jean-Martin Mondoloni a rassemblé ses membres ce jeudi après-midi à Ajaccio. Le but : afficher sa position sur le sujet et faire des propositions concrètes pour l’avenir di a lingua nustrale.

Corse Net Info

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Sur le JDC, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Infosur Corse Matinsur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !