Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Publié le 7 avril 2018 à 12h58) Après avoir pris acte des annonces du gouvernement, nous partageons la déception des élus de la majorité territoriale s’agissant de la reconnaissance a minima de la spécificité de la Corse dans le projet de réforme constitutionnelle.

En effet, la simple inscription de la Corse à l’article 72 de la Constitution est une coquille vide qui consiste ni plus ni moins à constitutionnaliser le contrôle du Parlement sur les délibérations de l’assemblée de Corse.

Face à ce qui relève tout à la fois d’un déni de la volonté des corses à l’émancipation de la Corse et d’un manquement à l’adoption d’un pacte girondin digne de ce qui nous avait été promis, PUDEMU souscrit à l’idée de Core in Fronte de convoquer un référendum local en 2018 pour demander aux corses comment ils veulent être administrés, 250 ans après l’annexion française de la Corse.

commandez en ligne vos produits « Corsu è Ribellu » du siècle dernier

Considérant qu’il n’y a jamais de souhaitable que ce que le peuple souhaite, le moment nous semble être opportun pour poser la question de notre avenir institutionnel dans le cadre d’une consultation légale et démocratique qui s’inscrit dans la continuité de la manifestation populaire et pacifique du 3 février dernier.

Quand bien même une majorité absolue de corses a voté nationaliste dès le premier tour des élections territoriales, il s’agit de faire émerger une majorité de consensus pour ou contre la question exclusive de l’engagement de la Corse sur la voie de l’autodétermination.

PUDEMU
7 Avril 2018