Le GFCA ne va finallement pas faire appel de la décision de la Ligue de football #corse info

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Le Gazélec d’Ajaccio, contrairement à ce qui avait été annoncé en fin de semaine dernière par les dirigeants du club, a décidé de ne pas faire appel des décisions infligées par la Ligue de Football Professionnel suite aux incidents autour du match GFCA-Monaco, qui s’était déroulé le 1er mars dernier à Mezavia. Le club ajaccien a pour rappel écopé d’une suspension de terrain jusqu’à la fin de la saison et de trois points de pénalité au classement, tandis que plusieurs dirigeants ont été suspendus. Selon nos informations, un appel sera formulé en revanche dans le dossier concernant l’arbitre de la rencontre Tony Chapron, accusé d’avoir commis un geste quelque peu déplacé à l’issue de l’échauffement. La LFP aurait classé le dossier sans suite…

L’article précédent :

Le Gazélec d’Ajaccio, « sous le choc » après les sanctions infligées jeudi par commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), a décidé de faire appel pour « faire diminuer la sanction » a annoncé Olivier Miniconi, le président du club.

La commission de discipline de la Ligue a décidé de retirer trois points au Gazélec au classement de Ligue 2 et de suspendre son stade pour cinq matches en raison des incidents d’Ajaccio-Monaco du 1er mars. Une très mauvaise opération pour Ajaccio, dernier de Ligue 2 à 19 points du 1er non relégable. Une telle décision condamnerait à coup sûr le GFCA à redescendre en National la saison prochaine.

Cette rencontre, perdue 1-0 par le GFCA sur son terrain lors de la 27ème journée, avait donné lieu à de nombreux incidents, et la commission de discipline avait dans un premier temps décidé de suspendre à titre conservatoire le stade du club corse, qui a déjà disputé deux matches prévus à domicile sur un terrain neutre.

« Je dois l’avouer nous sommes sous le choc. Néanmoins, le club va faire appel pour faire diminuer la sanction d’ici la fin du championnat« , a déclaré Olivier
Miniconi. « Nous avons l’impression de ne pas avoir été écoutés et que les décisions étaient déjà prises avant notre audition. La volonté de la commission était de nous détruire. Cette instruction a été à charge contre le club« , a-t-il encore estimé.

« J’ai l’impression qu’on nous prend pour des fous. Nous sommes hors-barèmes des sanctions prévues par la LFP. Aucun fait n’a été démontré et nous sommes condamnés à 5 matches fermes. C’est du jamais-vu ! Concernant le retrait de points, même si notre situation sportive est mauvaise, c’est le coup de grâce« , a encore réagi le président du club corse.

Revue de Presse : 

 Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 CorseSur Corse Net Info, sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: