Langue #corse : 90 % des Corses sont pour le bilinguisme.

La première enquête sociolinguistique, réalisée en novembre 2012 sur la langue corse, ses compétences, ses usages et ses représentations, vient de livrer des résultats étonnants. Effectuée par OpinionWay sur un échantillon représentatif de la population insulaire à la demande du conseiller exécutif et président du Cunsigliu di a lingua corsa, Pierre Ghionga, elle prouve, non seulement, l’intérêt et le fort désir des Corses pour leur langue, partagés par toutes les couches de la société, mais également l’existence d’un fort consensus en faveur du bilinguisme. De quoi conforter les partisans du statut de coofficialité, qui sera en débat le 25 avril à l’Assemblée de Corse.

C’est une enquête qui tombe à pic. A neuf jours du débat et du vote sur la coofficialité que ses détracteurs estiment en décalage avec les préoccupations immédiates et les aspirations profondes de la population, elle vient apporter beaucoup d’eau au moulin des défenseurs du statut de la langue. Effectuée par téléphone, du 19 au 26 novembre dernier, dans le cadre de la feuille de route 2011-2015 présentée par le conseiller exécutif en charge de la langue et président du Cunsigliu di a lingua corsa, Pierre Ghionga, elle porte sur un échantillon représentatif de 508 habitants âgés de 18 ans et plus. Son objectif est de connaître les attitudes des insulaires envers la langue corse, leurs compétences linguistiques et, dans une moindre mesure, leurs pratiques.

Une majorité écrasante

Les résultats sont sans ambages et parfois surprenants.

L’intérêt pour la langue semble partagé par toutes les couches de la population. La grande majorité des Corses (86%) affiche un vif intérêt pour sa langue et près de la moitié (48%), notamment les plus anciens, parle d’un intérêt très important. La quasi-totalité (90%) pense qu’à l’avenir, il faudrait parler, à la fois, à parité, corse et français. Seuls, 7% affirment qu’il faudrait seulement parler français et 3%, seulement parler corse.

Ces résultats montrent que, quelque soit l’âge, le sexe ou l’origine des sondés, la défense de la langue et le bilinguisme font consensus à une majorité écrasante.

La force de ce consensus est une heureuse surprise pour les promoteurs de la coofficialité. « J’ai été surpris par deux choses. D’abord, un point positif important, le nombre de gens qui se déclarent en faveur de la sauvegarde de la langue corse. Ensuite, un point inquiétant : l’âge des locuteurs actuels qui ont, en moyenne, plus de 50 ans. Il y a, donc, urgence à œuvrer pour sauver la langue et pour répondre aux souhaits des 90% », commente Pierre Ghionga.

La presse en parle / Suite et source de l’article »

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: