#Corse – « Action sociale et santé: mon bilan 2011-2013 » Laurent Marcangeli

Depuis avril 2011, j’exerce la fonction de conseiller général délégué à l’Action Sociale et la Santé du département de la Corse du Sud. Il est utile de rappeller que cette délégation est la plus importante du Conseil Général car elle représente à elle seule près de la moitié de son budget. Lors de mon élection, j’avais d’ailleurs mis un accent particulier sur mon désir de m’impliquer fortement dans ce domaine. 

LA JEUNESSE, MA PRIORITÉ 

J’ai convaincu, à l’unanimité, le Conseil Gènèral de lancer en décembre 2011 un projet Jeunes. Ainsi, le département s’engage aussi sur la prise ne compte d’une tranche d’âge, les 15/25 ans, qui ne relevait pas de ses compétences obligatoires.

C’est dans le droit fil de ce projet qu’a été mis en œuvre le Dispositif d’Insertion pour un Nouvel Avenir, en février 2013 avec une première promotion composée de 15 jeunes venant de l’ensemble du département. Nous voulons d’aider ces derniers à retrouver la confiance dans la recherche d’un emploi ou dans la reprise d’un cursus de formation.
Il s’agit d’un dispositif expérimental qui sera reconduit avec une seconde promotion en septembre 2013 et qui devrait déboucher par la suite sur l’ouverture d’une école de la 2ème chance dans le cadre d’une labellisation nationale et d’un partenariat avec le département de la Haute Corse.

Un deuxième projet a été mené à son terme, l’ouverture du site internet « site ADO » afin d’aider les jeunes à défendre leurs intérêts et aborder de manière interactive des thèmes comme par exemple, la santé, l’estime de soi, la dépendance et la maltraitance.

De plus le Département s’est associé au fonctionnement des Maisons des Adolescents d’Ajaccio et de Porto Vecchio.

ÉPAULER LES PERSONNES AGEES 

La politique sociale poursuivie et amplifiée ses dernières années a permis au département d’accompagner l’ouverture d’EHPAD afin de rattraper le retard historique que nous connaissions dans ce domaine.
En deux ans 162 nouveaux lits ont été ouverts et des établissements ont été rénovés ou sont en cours d’humanisation avec une aide financière de la collectivité.

En parallèle la politique de maintien à domicile a été réaffirmée, avec l’engagement du département dans un projet national expérimental dénommé « ISOTOPES » dont l’objectif principal est de s’assurer de la mise en œuvre la plus efficace possible des plans d’aide à domicile en faveur des personnes âgées dépendantes. Dans ce cadre, un accent particulier a été mis sur la qualité des prestations fournies.

Dans le même temps, une attention particulière a été portée au développement de la prise en charge des personnes âgées au sein de familles d’accueil. Cela s’est traduit par la création d’unités fonctionnelles en charge de ce dossier y compris en s’inscrivant résolument dans un contrôle qualité des prestations offertes.

Enfin a été créé en 2011 un nouveau service au sein du département, la MAIA (Maison pour l’Autonomie l’Intégration des personnes âgées et malades d’Alzheimer), afin d’une part de répondre à un besoin consistant à éviter les ruptures de parcours et d’autre part de répondre à une priorité qui est la prise en charge des malades d’Alzheimer.

La presse en parle / Suite et source de l’article »

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale] Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: