Breaking News

Corse – Des transports plus fiables et moins coûteux pour les corses

La politique des transports est en panne! Aucune décision courageuse mais pourtant capitale n’est prise par l’actuelle majorité territoriale. Avec Une Nouvelle Corse, nous avons décidé d’apporter d’alimenter le débat avec nos idées et propositions. Nous proposons une révision du service public maritime. Nous sommes pour une desserte exclusive sur Marseille et assurée uniquement par des cargos mixtes. Nous sommes pour une liberté totale du marché sur Nice et Toulon et le service de pointe sur Marseille ne doit plus bénéficier de subventions. On gaspille l’argent public! Les 50 millions d’euros ainsi économisés doivent bénéficier aux seuls résidents corses : baisse conséquente des tarifs passagers et fret.

Nous sommes décidés à nous battre pour faire valoir enfin le principe de service minimum sur les lignes de service publique. La continuité territoriale n’est pas un concept thérique qui doit vivre au rythme des conflits intérieurs aux compagnies de transport! Nous attendons des opérateurs délégataires une assurance qu’un service minimum d’au moins 60% soit garanti en cas de grève. L’Assemblée de corse a les moyens de l’exiger, soit par le biais des OSP, soit par le biais de l’adaptation législative puisqu’il existe aujourd’hui une loi nationale sur le service minimum dans les transports terrestres.

Dans l’aérien nous souhaitons obtenir un véritable statut dérogatoire pour notre compagnie aérienne régionale. Aircorsica a été créée avant la dérèglementation européenne pour assurer le service public aérien entre la Corse et le continent. Pourtant elle est soumise tous les 3 et 4 ans aux appels d’offre avec le risque de se voir écartée du marché par un concurrent. Nous sommes décidés à faire valoir auprès de Bruxelles le statut particulier de notre compagnie et nous sommes prêts à nous associer aux autres îles de la Méditerranée et du Nord de l’Europe qui sont dans la même situation.

L’idée n’est pas utopique, il faut juste la mener à son terme. Toutes ces décisions ne peuvent plus attendre. En juillet prochain, l’Assemblée de Corse devra réviser les OSP dans l’aérien, et en 2014 ce sera le tour du maritime. Les décisions politiques doivent être prises bien en amont des échéances pour que les opérateurs historiques aient le temps de se préparer. C’est pourquoi je regrette que l’Exécutif joue la montre. Il jour la montre car il a du mal à trouver un consensus au sein de sa majorité de gauche plurielle. C’est pourtant l’avenir de la Corse qui est en jeu!

http://www.marieantoinettesantonibrunelli.com/

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: