Produit CORSU E RIBELLU

X

Jean-Christophe Angelini, a été condamné à un an d’emprisonnement avec sursis dans l’affaire de la Société Méditerranéenne de Sécurité (SMS), un dossier d’attribution présumée frauduleuse de marchés publics. Le procureur de la république avait demandé deux ans avec sursis lors de son réquisitoire. L’élu Territorial était soupçonné d’avoir aidé Antoine Nivaggioni à se procurer un faux passeport. Présent au tribunal, Jean-Christophe Angelini a déclaré, après l’annonce du verdict : » je n’ai pas encore pris de décision, mais je me réserve le droit de faire appel de ce jugement ».

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU