Produit CORSU E RIBELLU

X

Certes, début 2013, on a assisté à un grand classique corse : la reprise des assassinats ou des tentatives d’assassinats qui, sans nul doute, en 2013, vont garder le rythme de croisière de ces dernières années.

Certes, début 2013, on a assisté à un grand classique corse : la reprise des assassinats ou des tentatives d’assassinats qui, sans nul doute, en 2013, vont garder le rythme de croisière de ces dernières années. Mais ce n’est pas tout, le 13 mars, vers 20H, dans la banlieue ajaccienne, trois charges ont « mis à plat » le chantier de construction d’un magasin Leroy-Merlin. Un projet qui devait fournir des emplois à 150 personnes.

L’attentat qui forcera peut-être les maîtres d’oeuvre du chantier à tout raser pour reconstruire. Le tout sur fond de tractations entre assurances qui risquent de pénaliser les entreprises du bâtiment concernées. En somme, ceux qui ont plastiqué le chantier Leroy-Merlin ont très bien réussi leur coup en retardant fortement l’ouverture du magasin, et ceci dans une indifférence notable de la grande majorité de la classe politique insulaire. Les responsables de cette opération sont-ils des nationalistes clandestins en guerre contre le trop plein de grandes surfaces ?

C’est peu probable et l’on a sans doute affaire, dans cette histoire, à un règlement de comptes commercial exécuté par des professionnels qualifiés. Ce qui en dit long sur l’état de déliquescence des affaires et des travaux publics en Corse et fait hélas avancer, ici, l’idée de mafia. C’est dans ce climat que, pour couronner le tout, on a appris, à la fin du mois de mars, qu’un avocat ajaccien était menacé de mort. Après l’assassinat d’Antoine Sollacaro, la JIRS a cru bon, en effet, d’ouvrir une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre en bande organisée ». Me Jean-Michel Mariaggi, qui a refusé toute protection policière serait, si on en croit la JIRS, dans la ligne de mire de certains milieux insulaires. En attendant, il a été entendu par la police judiciaire ainsi que Me Maroselli, le bâtonnier d’Ajaccio. Ambiance…

Gilles Millet

La presse en parle / Suite et source de l’article

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !