#Corse – Partitu di a Nazione Corsa : Jean Christophe Angelini « consultons les corses par référendum »

Corsematin.com : Après son assemblée générale, le PNC donnait une conférence de presse cemercredi à Ponte Nuovo pour dénoncer la crise qui touche la Corse. Pour eux il faut que les revendications émises depuis un certains temps voient le jour, statut de résident, co-officialité de la langue, prorogation de l’ arrêté Miot, Padduc, transfert de la compétence fiscale en matière de successions etc… . Le PNC en appelle au gouvernement pour débloquer la situation.

La Presse en parle – Suite et source de l’article

Corse Net Info : U Partitu di a Nazione Corsa (PNC) a lancé, mercredi matin, à Ponte Novu, un appel à la mobilisation de tous les insulaires pour s’emparer des débats en cours, notamment sur la langue, les arrêtés Miot et le foncier, et faire pression sur le gouvernement. Déçu et inquiet du comportement de l’Etat et de son mutisme sur la question corse qu’il juge inacceptables, fustigeant un jacobinisme archaïque, il demande l’organisation rapide d’un référendum dans le prolongement des votes de l’Assemblée de Corse. Il espère ainsi forcer Paris à prendre l’exacte mesure de la volonté insulaire et à engager une révision constitutionnelle. Explications, en live et en vidéo, pour Corse Net infos, de Jean-Christophe Angelini, leader du PNC.

« On espérait que l’alternance allait ouvrir un espace politique nouveau. Or, aujourd’hui, parasitée par une vision épouvantable du jacobinisme, nous jugeons la situation insupportable et inacceptable. Nous avons droit à une caricature du débat, à un terrorisme intellectuel qui consiste à rejeter des mesures appliquées partout en Europe. La grande majorité des Corses ne veut pas d’une réforme en demi-teinte ». Le PNC exprime son inquiétude et sa désillusion face aux diverses reculades du président Hollande sur ses promesses de campagne. La non-ratification de la Charte des langues régionales et la décision du Conseil d’Etat concernant les Arrêtés Miot sont, effectivement, de bien mauvais augure à l’heure où l’Assemblée de Corse (CTC) s’engage dans une série de débats importants sur la langue, le foncier ou le transfert de la compétence fiscale.

La Presse en parle – Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: