Décès de Xavier Lopez Pena – Soutien du Comité « Libérez-Les ! » #Herrira

Le 16 mars dernier, nous avions envoyé nos condoléances suite au décès de notre camarade basque Angel Figueroa, décédé d’une grave maladie due essentiellement à des conditions d’incarcération indignes.

Ce 31 mars, les membres du Comité « Libérez-les ! » tiennent à apporter leurs plus sincères condoléances à la famille, aux proches, aux camarades et amis de notre camarade basque Xabier Lopez Peña décédé à l’hôpital des suites d’une crise cardiaque suivie d’un AVC, dus essentiellement à des conditions d’incarcération indignes. Gora Xabier ! Honte à la France !

Xabier n’avait que 54 ans, il est mort en France, qui se vante d’être la « partie des droits de l’homme », après avoir été « jugé » puis « enchainé » par la France pendant près de 6 ans dans les tôles immondes de Fleury Mérogis. Honte à la France !

Xabier est mort loin des siens, loin de son peuple et loin de son pays, pour avoir osé résister à un oppresseur colonisateur. Gora Xabier ! Honte à la France !

Que cherchent les Etats Français et Espagnols, alors que les militants de la lutte armée pour l’indépendance du Pays Basque ont décidé d’une trêve illimitée pour parvenir à construire un processus de Paix par la voie politique ? Pourquoi et au nom quoi, la répression continue sans relâche des deux côtés des Pyrénées comme pour détruire tous les espoirs ?

Les militants prisonniers de guerre basques continuent à subir des incarcérations d’exception, arbitraires, dégradantes et humiliantes, continuent de subir l’éloignement, continuent de subir des arrestations et des procès avec des peines incompréhensibles et incompressibles…MAINTENANT ils meurent les uns après les autres suite à des conditions de détention dignes des pires années du franquisme.

Gora Xabier ! Gora Angel !

Nous le répétons car nous ne pouvons plus tolérer l’intolérable. La France s’émeut quand notre camarade Mandela est hospitalisé, lui qui fût un grand militant pour son peuple opprimé…

Gora Mandela ! Honte à l’apartheid !

Mais aujourd’hui, ici, si près de nous, de nombreux prisonniers politiques basques sont libérables étant en fin de peine, mais restent en prison, d’autres sont malades, parfois très gravement, mais restent en prison et hospitalisés en dernière minute… comme si les Etats Espagnol et Français avaient décidé d’écraser l’ensemble du Peuple Basque sous une chape de plomb répressive sans pitié, pour le faire taire, pour le faire rompre.

Pourtant les dirigeants de ces Etats coloniaux savent très bien qu’un Peuple comme celui du Pays Basque ne sera jamais vaincu et ne s’avouera jamais vaincu, croire que le Peuple Basque capitulera est une grave erreur politique, l’histoire l’a pourtant démontré.

Nous le répétons pour Xabier aujourd’hui, pour Angel, pour les 650 camarades basques prisonniers politiques, nous continuerons à exiger la libération des prisonniers libérables et malades, ce qui serait une première étape. Et nous continuerons à exiger le rapprochement des camarades basques prisonniers politiques au Pays Basque, ce qui serait une deuxième étape.

A moins que les Etats Espagnol et Français aient décidé de rompre avec le processus de Paix engagé, donc de rompre eux-mêmes la trêve courageuse et hautement symbolique décidée par ETA.

Que Xabier Lopez Peña repose en Paix au côté des siens, et Gloire à sa mémoire et à son histoire d’homme qui voulait être libéré des chaînes du colonialisme espagnol.

Gora Xabier !

Giza eskubide guztiekin, euskal preso ta iheslariak Euskal Herrira!

Respect des droits des prisonniers et des réfugiés politiques basques !

Gora Euskadi socialista !

Pour le Comité « Libérez-les ! »

Le 31 mars 2013

La Presse en parle

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: