Produit CORSU E RIBELLU

X

Près d’un millier de personnes ont suivi la traditionnelle procession du « Catenacciu », chemin de croix effectué par un pénitent anonyme en cagoule rouge et porteur de lourdes chaînes faisant revivre le calvaire du Christ, lors du Vendredi saint dans le village de Bisinchi (Haute-Corse).

Le « Catenacciu » (de catena, chaîne en latin) est une tradition corse principalement Sartenaise qui se déroule lors de la procession du Vendredi saint. Le « Catenacciu » effectue un chemin de croix à travers le village, et symbolise la montée du Christ au calvaire.

Nul ne doit savoir qui se dissimule sous la cagoule du porte-croix. Seul le curé de la paroisse connaît son identité. Le pénitent est vêtu d’une aube écarlate et d’une cagoule rouge. Outre la croix de bois de 25 kg, il porte des chaînes de 15 kilos attachées aux chevilles. Sur un parcours de 1,8 km, le « Catenacciu » doit tomber trois fois sur son chemin, à l’image du Christ, avant d’être symboliquement crucifié.

D’autres processions sont organisées dans plusieurs villes de l’île, notamment dans le village de Sartène (Corse-du-Sud), qui rassemblent plusieurs milliers de personnes chaque année, à travers les ruelles de la cité médiévale, psalmodiant « Perdono, mio Dio », un chant de demande de pardon divin.

Suite et source de l’article

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »