Produit CORSU E RIBELLU

X

En premier lieu, SORTU considère que l’ETA réitère sa volonté et son engagement pour le dialogue de façon à trouver des solutions aux conséquences issues du conflit politique. Tout au long de ces dernières années ETA a manifesté en de nombreuses occasions cette volonté et comme le rappelle le communiqué d’hier les étatsFrançais et Espagnols ont connaissance cette volonté y compris par le biais d’autres canaux.

Il est déplorable que l’état Français prennent l’excuse d’un alignement sur l’état espagnol pour refuser le dialogue. Dans le conflit que vit le Pays Basque l’impliquation de l’état français est aujourd’hui plus claire que jamais tant en Pays Basque que pour la communauté internationale. L’état français est un acteur estu n acteur de premier plan au même titre que l’état epagnol et il ne peut plus le nier. Nous exigeons de lui qu’il saisisse l’oportunité de dépasser ce conflit et il renonce à sa position d’alignement avec l’espagne qu’il a maintenu jusqu’à aujourd’hui et qu’il laisse place au dialogue et à la négociation.

L’attitude du PP reste en contradiction avec la recherche de la paix et de solutions. De façon éminement dénonciable le PP a réalisé de nombreux efforts pour démanteler le cadre pour le dialogue, maintenant sa traditionnelle stratégie de violence et de négation au lieu d’aborder la résolution des conséquences du conflit.
Faisant le pari du bloquage et de la prolongation du processus de résolution du conflit, le PP aspire à faire échouer l’opportunité actuelle pour la résolution et la paix.

Pour cela il tente déplacer les paramètres du débat politique de façon falacieuse en tentant de faire oublier que l’ETA a définitivement cessé ses activités armées en octobre 2010.

Dans ce sens, l’attitude du PNV est lamentable. Priviligiant des intérets de parti, il s’active à donner de l’oxygène à la startégie anti-solution du PP. Le PNVessaie de faire en sorte que le PP se sente à l’aise dans son immobilisme, le soulangeant de toute pression.

Au lieu de faire le pari du travail en commun avec les acteurs du Pays Basque qui travaillent en faveur de la résolution du conflit, le PNV priorise le travail en commun avec un PP qui maintient la négation de notre peuple, origine du conflit.

Pour finir, SORTU veut lancer un appel aux gouvernements Espagnols et Français et aux acteurs politiques et sociaux du Pays Basque pour qu’ils agissent avec sérieux et responsabilité de facon à profiter de l’opportunité qui se présente à nous pour la résolution du conflit.

  • Il existe des conditions pour aborder le dialogue pour la résolution : la volonté de l’ETA est manifeste et différents pays européens ou hors europe ont montré leur dispositrion pour aider à un final ordonné du conflit dont soufre le Pays Basque.
  • Tant les deux états que ces acteurs qui sans attendre le contenu de la déclaration de l’ETA donnent des réponses rédigés à l’avance, sont pleinement conscients que le dialogue est la clé de la solution , c’est pour cela que les attitudes contre le dialogue ne font que rendre plus difficile et retarder la résolution.
  • Nous lançons un appel à tous les acteurs pour qu’ils agissent avec hauteur de vue et responsabilité de facon à profiter pleinement de l’opportunité pour la résolution, que nous exige la société basque.
  • SORTU veut lancer un appel spécial, au PNV pour qu’il abandonne sa dépendance au PP et qu’il se joigne au travail de recherche de solution, à la reconnaissance et au respect de tous les droits et à la paix que nous sommes nombreux à encourager et à développer en Pays Basque.

Le 27 mars 2013

SORTU

Suite et source de l’article

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »