Produit CORSU E RIBELLU

X

Deux autres personnes ont été interpellées jeudi à Ajaccio et placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’homicide de l’avocat ajaccien Antoine Sollacaro, tué le 16 octobre 2012. La police entend les interroger sur leurs liens avec la moto des tueurs. Un autre garagiste a été transféré vendredi matin à la Jirs de Marseille.

 8 interpellations et trois liberations

Suite et source de l’article

Le fonctionnaire de la police appartenant à la compagnies républicaines de sécurité (CRS) qui avait été mis en garde à vue vient d’être libéré, a indiqué France Info Aucune charge n’a été retenue contre ce CRS dont des empreintes avaient été retrouvé sur la moto qui a servi dans l’assassinat. Le bâtonnier Antoine Sollacaro a été assassiné par balles le 16 octobre 2012 alors qu’il se trouvait au volant de son véhicule dans une station service d’Ajaccio.

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! »