Produit CORSU E RIBELLU

X

Ancien dirigeant nationaliste corse, Léo Battesti, candidat à la présidence de la Fédération française des échecs (FFE), a dénoncé mercredi l’évocation de son passé militant pour faire obstacle à son élection.

Déjà vice-président de la FFE et président de la Ligue corse d’échecs, il a déploré dans un communiqué que « des partisans d’une approche élitiste » se soient « regroupés » et n’aient « pas hésité à rappeler le passé politique de Léo Battesti pour tenter de dissuader les présidents de clubs de voter pour lui ». L’élection pour un mandat de quatre ans à la présidence de la FFE se déroulera dimanche à Elancourt (Yvelines) au siège de la fédération. Les 900 clubs français auront à choisir entre deux listes, celle de M. Battesti et celle de Diégo Salazar, directeur du club de Châlons-en Champagne (Marne).

 Suite et source de l’article

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !