Produit CORSU E RIBELLU

X

A propos des heures supplémentaires Emmanuelle de Gentini, conseillère exécutive de l’Assemblée de Corse, réagit sur son blog aux propos de l’UMP : « Selon l’UMP… « Taxation des heures supplémentaires.

La gauche s’attaque aux classes moyennes et populaires et décourage le travail : près de 9 millions de salariés qui bénéficiaient de ce dispositif vont perdre en moyenne 500€ environ par an. »

Ce que fait … le gouvernement de Jean Marc Ayrault:

De 2007 à 2012, la droite a contribué à générer par sa politique, 1 million de chômeurs supplémentaires. Elle a aussi perpétré l’aggravation de la précarité salariale. À telle enseigne que début 2012, 6 millions de salariés percevaient moins de 800 euros mensuels, en raison du développement de l’intermittence et du temps partiel subi. Au cours de cette même période, l’industrie française a perdu 350 000 emplois. La part de l’industrie est descendue à moins de 13 % de la richesse annuelle produite. La défiscalisation des heures supplémentaires, adoptée au début de la législature Fillon, a donc fonctionné comme une machine à supprimer des emplois, sur fonds publics. Au total, elle a coûté 22 milliards aux finances publiques, à raison de 4,5 milliards d’€ par an, sur cinq ans. Cette mesure a conjugué aggravation du chômage et creusement des déficits.

La gauche a eu le courage, dès juillet 2012, à la faveur d’une loi de finances rectificative, de mettre fin à un dispositif, dangereux pour l’emploi, et coûteux pour le contribuable. Elle a d’ailleurs utilisé une partie de ces nouvelles ressources, ainsi dégagées, pour financer les emplois d’avenir, lancés à l’automne dernier, et les contrats de génération, négociés par les partenaires sociaux unanimes. »

Emmanuelle De gentili

Suite et source de l’article 

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !