Produit CORSU E RIBELLU

X

Ouvrir ou ne pas ouvrir les magasins le dimanche, tel n’est pas l’unique débat concernant le commerce. La question des profits et du tout rentable a aussi provoqué une vive émotion dans l’opinion publique à la lumière du scandale des lasagne au cheval de Findus.

La tromperie économique met au jour un gros problème sur la filière agroalimentaire. De quoi remettre sur le ring les petits commerces contre les grandes surfaces. C’est parfois à un combat de David contre Goliath auquel on assiste.

David vs Goliath

Alors que la densité commerciale s’intensifie sur le territoire et que les consommateurs convergent plus facilement vers les grandes surfaces pour faire leurs courses, les petits commerçants de la Corse-du-Sud peuvent souffler un peu dans cette bataille contre les « géants du commerce ». En effet, l’été dernier, la commission nationale de l’aménagement commercial a annulé deux projets de construction de deux hypermarchés sur la commune de Sarrola Carcopino. Il n’en demeure pas moins que selon une étude de l’Insee, les Français fréquentent de plus en plus les grandes surfaces. Leur place est prédominante dans l’alimentation générale, l’équipement du foyer, l’aménagement de l’habitat et s’affirme dans l’habillement-chaussures ou dans le secteur de la culture, des loisirs et du sport. Les grandes surfaces réalisent souvent un chiffre d’affaires par personne occupée ou par m² plus élevé que les petits magasins mais leur performance dépend aussi beaucoup de l’activité exercée.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !