Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite aux déclarations de la droite nationale et insulaire, le PS de Haute Corse, par la voie de sa 1ere Secrétaire Fédérale, Emmanuelle de Gentini a réagit dans un communiqué la semaine dernière :

Dans leur dernière conférence de presse les parlementaires corses de l’UMP dénigrent systématiquement, l’action de François Hollande et de son gouvernement en oubliant un peu vite qu’ils ont été au pouvoir pendant dix ans. Ils occultent le fait que la droite a laissé des traces désastreuses dans la société française ; traces qui pourraient hypothéquer l’avenir de notre pays si depuis moins d’un an le gouvernement ne s’était pas attelé à entreprendre des réformes structurelles importantes.

Rappelons à MM les parlementaires leur bilan. Le déficit public est passé à 5,2 % en 2011, contre 2,7 % en 2007. La défiscalisation des heures supplémentaires, mesure emblématique de Nicolas Sarkozy, a conduit à la destruction de plus de 30 000 emplois en 2011. La dette publique a augmenté de plus de 612 milliards d’euros en 5 ans. Les cadeaux fiscaux pour les plus riches ont coûté 75 milliards d’euros au pays. Il y a plus d’un million de chômeurs supplémentaire depuis 2007. Les violences contre les personnes ont augmenté de 21%. 80 000 postes ont été supprimés dans l’Education et la formation. La précarité a avancé : plus de 60 000 retraités et 70 000 actifs supplémentaires sont devenus pauvres, 4 millions de personnes n’ont pas de complémentaires santé.

Un tel bilan devrait inciter les responsables de droite à l’humilité et à la mesure. Faut-il voir dans ces prises de position à courte vue, une manière de masquer les difficultés majeures dans laquelle se trouve l’UMP, coincée entre les égos et les ambitions, oubliant les français et leurs difficultés?

Le gouvernement quant à lui, est au travail. Il a pris a bras le corps les problématiques en mettant en place par exemple le contrat de génération qui facilitera l’embauche de 500 000 jeunes et le maintien dans l’emploi d’autant de seniors. 150 000 emplois d’avenir vont être financés. Le ministère du Redressement productif est intervenu sur 330 dossiers d’entreprises en difficulté et permet le sauvetage de 46 000 emplois sur 55 000 concernés (Neo Security, Lohr, SET ou encore General Motors).

Toutes ces mesures, fortes, visant à sauver les emplois, l’outil productif et à améliorer les conditions d’existence de nos concitoyens, contrastent avec les postures stériles de l’UMP.

Lorsque la droite ne parle ni de son bilan ni de ses propositions pour réparer ses dégâts, elle masque la réalité. Les français doivent en avoir conscience. Dès lors les socialistes ont la charge de rétablir les vérités de la politique du gouvernement ; une politique qui cherche à construire de nouveaux équilibres entre les marchés et l’État, la compétitivité et la solidarité, l’ouverture au monde et la protection de notre production.

Emmanuelle de Gentili

1ere secrétaire fédérale

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !