Produit CORSU E RIBELLU

X

L’avenir de l’historique compagnie maritime SNCM et de ses 1.400 salariés inquiète syndicats et collectivités locales. Fortes incertitudes sur l’attribution de la desserte de la Corse, possible remboursement d’importantes aides d’Etat, modification de l’actionnariat…L’avenir de l’historique compagnie maritime marseillaise SNCM et de ses 1.400 salariés inquiète syndicats et collectivités locales.A l’orée d’une nouvelle période de dix ans de délégation de service public (DSP) entre la Corse et le continent pour la période 2014-2023, l’accumulation des incertitudes fait fortement tanguer la Société nationale CorseMéditerranée.

Situation préoccupante

A tel point que le président du conseil exécutif de Corse, Paul Giaccobi, le président de la région PACA, Michel Vauzelle, ou encore le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, ont sorti leur plume pour interpeller l’exécutif.

Ce dernier, dans une lettre adressée à l’Elysée et Matignon, estime la « situation préoccupante ».

Pourtant, du côté de la DSP, l’horizon s’est récemment éclairci : à l’issue de la troisième et dernière séance de négociations, le président de l’office des transports de la Collectivité territoriale de Corse, Paul-Marie Bertoli a annoncé à Corse-Matin être « parvenu à un accord avec le duo SNCM-CMN (La Méridionale, alliée de la SNCM, ndlr) ».

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !