Produit CORSU E RIBELLU

X

« Durant la campagne électorale des présidentielles, le candidat Hollande se prononçait, entre autres, pour la ratification de la Charte européenne des langues régionales.

Excellente position. Beaucoup de pays avaient accepté de ratifier cette charte. Il restait à la France d’en faire autant. Une fois élu, notre président est devenu amnésique. Comme d’ailleurs, il a jeté aux orties pas mal de ses propositions de campagne. Seulement Trois exemples. Faire payer les riches, s’attaquer à la Finance et renégocier le traité budgétaire européen.

Quant aux langues régionales, dont le Corse, le président s’est réfugié, sans broncher, derrière l’avis du Conseil d’Etat qui a considéré la Charte non conforme à la Constitution. Bel exemple de courage politique.

Depuis, peu de voix se sont élevées dans les rangs du parti socialiste pour protester contre une décision d’un autre temps. Comme on peut le constater, et sans verser dans un anti-hollandisme primaire, on s’éloigne de plus en plus loin des promesses électorales. Gare au retour de bâton. « 

Angelo Leonetti.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !