X

La relaxe a donc été confirmée pour Marc-Antoine Colleoni, Patrick Tesi et Olivier Peretti dans le procès en appel de mars dernier, un acharnement judiciaire qui prend fin après des années de procédure et d’attente. Olivier et Patrick restent donc libre et Marc Antoine finit sa peine à la prison de Borgu. Les réquisitions au procès en appel de mars dernier était de 5 ans pour Olivier Peretti, 3 ans pour Patrick Tesi et Marc Antoine Colleoni.

L’ECHO DANS LA PRESSE

(corsematin.com) Marc-Antoine Colleoni, Patrick Tesi et Olivier Peretti ont été relaxés ce jeudi après-midi à Paris en appel pour leur appartenance au FLNC UC. Relaxe confirmée par la cour d’appel de Paris puisqu’ils avaient déjà été relaxés en première instance par la 16e chambre correctionnelle. La justice antiterroriste leur reprochait une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes. « Cela n’avait pas été démontré en première instance et les juges ont suivi le droit en les relaxant », s’est réjoui le conseil de Marc-Antoine Colleoni et Olivier Peretti. Constatant que « la preuve n’avait pas été rapportée par l’accusation, mais encore moins par l’instruction ». En clair, le défenseur pointait une « procédure abusive de la justice antiterroriste ».

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Marc-Antoine Colleoni, Patrick Tesi et Olivier Peretti ont été relaxés hier après-midi (jeudi) en appel à Paris. Une relaxe qui avait d’ailleurs été prononcée en première instance par la 16echambre correctionnelle. La justice anti-terroriste leur reprochait une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes, ainsi que d’appartenir au FLNC Union des combattants.

Le DOSSIER 

L’article de mars 2013 : L’année dernière au mois de février 2012 (2,3,9 et 10 février) se tenait un procès contre trois patriotes corses et contre toute attente les trois patriotes corses avaient été relaxé dans un procès à charge.

Alors que le Président du Tribunal et le Procureur de la République menait un procès à charge prenant à partie tour à tour les présumés innocents et les militants présent dans la salle d’audience, et malgré les réquisitions de la veille, la relaxe avait été prononcée dans cette affaire. (Début 2007, leurs empreintes ADN avaient été découvertes sur des gants et des cagoules retrouvées dans une Renault Kangoo volée.)

[highlight color= »eg. yellow, black »]Le parquet avait dix jours pour faire appel, il avait demandé 5 ans pour Olivier, 4 ans pour Patrick et 3 ans pour Marc Antoine[/highlight]

Jeudi comparaitront libre Olivier Peretti libéré en septembre 2012 et Patrick Tesi libéré lui le 10 février 2012, seul Marc Antoine Colleoni condamné à 8 ans de prison en juillet 2012 est toujours incarcéré.

Patrick Tesi alors incarcéré dans deux dossiers sortait de prison le soir même de la relaxe du procès de février, interpellé fin juin 2009 il avait passé plus de deux ans en préventive. Patrick Tesi avait été accueillie à son retour sur sa terre le 11 février 2012.

Olivier Peretti avait déjà été condamné par le passé dans un autre procès politique, tandis que Patrick Tesi et Marc-Antoine Colleoni avaient été renvoyés aux assises en juin 2012 dans un dossier concernant plusieurs attentats commis en Corse.

Dans le second procès au mois de juin 2012, Patrick Tesi et Marc Antoine Colleoni avaient été condamné à respectivement à 6 mois de prison ferme (3 ans ferme requis) et à 8 ans de prison ferme (10 ans requis dont 2/3 de sûreté). Aucun appel ni du cotés des condamnés ni du cotés de la justice n’avait eu lieu en juillet.

[highlight color= »eg. yellow, black »]Procès à charge dès le premier jour[/highlight]

Le procès qui s’était ouvert le 2 Février 2012 à la 16eme chambre correctionnelle de Paris était un procès éminemment politique. Parents et amis étaient venus nombreux pour soutenir nos trois patriotes en procès. Véronique Sciaretti élue Territoriale de Corsica Libera et Dumè Tafani le président de Sulidarità avaient également fait le déplacement de corse.

Dès l’ouverture des débats le Président du tribunal avait mis en place sa stratégie : il se comportait en Procureur et pratiquait la politique de l’amalgame.trans #Corse   Relaxe pour les trois patriotes dans le procès politique sur paris. Évoquant à l’infini des affaires pour lesquelles nos frères de lutte n’étaient pas poursuivis, il évitait ainsi d’évoquer les minces faits pour lesquels ils étaient poursuivis. Marc Antoine, Olivier et Patrick, aidés par leurs avocats n’avaient eu de cesse de recentrer les débats face à un Président au parti-pris évident. Le Procureur n’était que peu intervenu se contentant, en général, du rituel : « je n’ai rien à rajouter Mr le président ».

[highlight color= »eg. yellow, black »]Corsica Libera et Scelta Para avaient apporté un soutien politique aux trois patriotes en procès[/highlight]

Commission Anti Répressive de Corsica Libera : Le 3 février s’ouvre le procès d’Olivier Peretti, Patrick Tesi et Marc Antoine Colleoni devant le tribunal d’instance de Paris. Corsica Libera apporte son soutien total à ces trois patriotes que leurs convictions politiques ont amenés devant cette cour spéciale alors même que l’on assiste à une recrudescence des désordres qui s’installent de façon durable dans notre pays –spéculation foncière, drogue, luttes d’intérêts de type mafieux-et l’entraine dans une crise sans précédent .trans #Corse   Relaxe pour les trois patriotes dans le procès politique sur paris.En conséquence, il est de la responsabilité de l’Etat de reconsidérer sa stratégie en Corse : les persécutions policières, les lourdes condamnations à l’encontre de militants politiques ne constituent en aucun cas la solution. Au contraire, il lui faut prendre en compte les grands débats initiés par le Mouvement National qui sont aujourd’hui repris par l’ensemble de la classe politique corse. C’est l’occasion pour nous de réaffirmer que la situation de la Corse appelle une solution qui ne peut être que politique.

Scelta Para sur son compte facebook avait apporté son soutien aux trois patriotes en procès.

[highlight color= »eg. yellow, black »]Le procès en appel aura donc lieu ce jeudi 21 mars, vendredi 22 et jeudi 28 mars.[/highlight]

Simonpoli Anthony
Corsica Infurmazione

Revue de Presse et suite de l’article  : 

 Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info, sur Corse Matinsur Alta Frequenza, sur RCFM

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)