Produit CORSU E RIBELLU

X

La décision sera rendue le 29 avril. Les réquisitions de lundi confirment les condamnations de première instance. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a requis lundi une peine de 7 ans de prison ferme et une amende de 100.000 euros contre Jacques Mariani, fils d’une figure du banditisme corse, aujourd’hui décédée, et principal prévenu dans une affaire d’extorsion de fonds visant des boîtes de nuit aixoises.

La décision sera rendue le 29 avril. Les réquisitions de lundi confirment les condamnations de première instance. « L’ensemble des réquisitions du procès ont été confirmées en appel », a indiqué Me Eric Dupont-Moretti, principal avocat de M. Mariani.

Jacques Mariani, 46 ans, aurait organisé, en 2008 et 2009, avec l’aide de complices, un racket aux dépens de boîtes de nuit, d’un restaurant d’Aix-en Provence et d’une discothèque des Alpes-de-Haute-Provence.Huit autres personnes ont été condamnées dans cette affaire.Parmi elles, son épouse, Stéphanie Luciani-Mariani, avait écopé lors du premier procès de 18 mois de prison dont 12 avec sursis et de 70.000 euros d’amende. En appel, une peine équivalente a été requise lundi.

suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !