Produit CORSU E RIBELLU

X

Nathalie Carlotti, 45 ans, préside désormais la CCI d’Ajaccio et de la Corse-du-Sud. Se voir confier les clés du camion n’effraie guère celle qui a repris et développé l’entreprise créée par son grand-père. Elle sait que la tâche ne sera pas une excursion d’agrément. Mais il fallait que quelqu’un y aille. Alors, elle y va, tranquille…

Il y a des gens qui se donnent un mal de chien pour donner l’impression qu’ils sont nés dirigeants en titre. Qu’ils n’ont jamais eu à prendre leurs marques, se familiariser avec l’exercice d’un mandat, d’un pouvoir décisionnaire, de responsabilités. Comme si leur statut actuel n’était rien d’autre qu’une marque de naissance, au même titre qu’un grain de beauté. Comme si, tout petits déjà, ils savaient que les attendait quelque part une haute fonction… avec le joli bureau, les avantages et les marques de déférence afférents. Le plus drôle, c’est que certains y parviennent… presque.

Nathalie Carlotti, pour sa part, n’essaie même pas de jouer à ce petit jeu-là. Pas envie. Pas le temps. « Du reste, précise-t-elle, on n’est pas tenu du lui donner du Présidente ou madame la Présidente » (avec un P majuscule qui s’entend bien, sinon, c’est pas drôle). « Je n’y tiens pas. Je n’aime pas trop, pour tout dire ». Et reconnaît-elle lorsqu’on l’interpelle de la sorte, « il me faut encore quelques secondes avant de réaliser que c’est à moi qu’on s’adresse ». Question d’habitude à prendre. Ça viendra. Il faudra bien. Qu’on n’en déduise pas cela dit qu’elle a du mal à trouver le chemin de son bureau ni qu’elle s’emmêle les pinceaux dans les noms de ses collaborateurs. Elle connaît bien la maison. Pas de risque qu’elle s’y paume.

La voilà donc présidente de la CCI d’Ajaccio et de la Corse-du-Sud. « J’étais volontaire. Mais pas pour pouvoir dire Je suis présidente ! Sûrement pas ! Mais je me suis dit qu’il ne fallait surtout pas baisser les bras, laisser tomber. Pourquoi est-ce qu’on aurait dû laisser tomber ? Je n’ai absolument pas hésité. On va continuer le travail qui a été commencé avec Jacques (NDLR : Nacer) ! Et il y a de quoi faire ! » Sur sa table de travail, trois piles de documents attestent qu’en effet, il y a de quoi.

suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !