Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale- publié le 2 avril 2018 à 07h03) La « grande marche du retour » a été lancée à l’occasion de la « Journée de la Terre », qui marque chaque 30 mars la mort en 1976 de six Arabes israéliens lors de manifestations contre la confiscation de terrains par Israël.

Les Arabes israéliens sont les descendants de Palestiniens restés sur place à la création de l’État d’Israël en 1948.

Cette année alors que la marche partait de Gaza en direction de la frontière de l’État hébreu, l’armée israélienne a tiré à balle réelle sur une foule non armée. Bilan : 16 morts et 1400 blessés parmi les manifestants palestiniens.

Des organisations de défense des droits de l’Homme se sont pour leur part interrogées sur la réaction des forces de sécurité israéliennes. « Les allégations israéliennes de violences par certains manifestants ne changent rien au fait que l’utilisation de la force meurtrière est interdite par le droit international, sauf pour faire face à une menace imminente », a affirmé l’ONG Human Rights Watch, jugeant le nombre de morts et de blessés « choquant ».

A Manca condamne la barbarie de l’armée israélienne et apporte son soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour son droit légitime à vivre dans son pays. Il n’y aura de solution politique pour le peuple Israélien et le peuple Palestinien que dans le respect du droit international et l’application des résolutions votées par l’ONU.

A MANCA
1er Avril 2018