Produit CORSU E RIBELLU

X

Le Sporting est revenu bredouille de Bordeaux. Avec le handicap qui était le sien au départ et la production qu’il a mise à son actif, le résultat est logique.

Malgré un solide bloc défensif, une belle solidarité et quelques opportunités, l’équipe bastiaise n’a pas réussi à ramener le résultat positif qu’elle espérait et qui lui aurait été bien nécessaire après les résultats de samedi soir et avant de recevoir Lyon la semaine prochaine. « Pour espérer gagner, disait la veille Hantz, il faut commencer par ne pas prendre de but.

Et essayer d’en marquer. » Frédéric Hantz avait annoncé la couleur. Avec le seul Maoulida en pointe et deux lignes, avec Samuel Inkoom qui figurait dans la seconde, devant Landreau, le Sporting n’avait pas l’intention de prêter le flanc aux ambitons girondines. De fait d’entrée de jeu, on s’est montré très vigilant du côté bastiais où l’on est resté longtemps et prudemment regroupé dans son camp en y attendant l’adversaire. La preuve ? Au terme du premier quart d’heure, la possession du ballon avait été une affaire essentiellement girondine et Carasso n’avait pas eu l’heur d’en toucher un…

Dans ces conditions, il ne fallait pas s’attendre à de grandes envolées. Peu ou pas d’occasions. Un jeu qui n’était pas fait pour soulever l’enthousiasme des 15 000 spectateurs de Chaban-Delmas.

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !