Produit CORSU E RIBELLU

X

De grosses interrogations demeurent sur le financement mais Propriano, Corte, Porto-Vecchio et Pigna veulent rejoindre le projet. L’équipe culturelle de la Ville continue d’avancer ses pions.

La scène nationale de Bastia et de la Corse sera-t-elle la 72e de France ? Il y a des sceptiques qui, en ces temps de crise, doutent de l’implication de l’Etat notamment. Mais du côté des officiels, on veut avancer, on veut montrer que l’idée profitera à toute l’île, à tous les insulaires.

« Depuis les dernières orientations culturelles sur la territorialisation, les scènes nationales doivent rayonner à l’échelon de leur région, c’est une décentralisation dans la décentralisation, se félicite Francis Riolacci, adjoint chargé de la culture. Le théâtre de Propriano, le futur centre culturel de Corte, celui de Porto-Vecchio et Pigna nous rejoignent. Et ce n’est pas fermé ! Bastia restant pour sa part tête de pont. C’est une formidable opportunité pour le développement de la culture. Car d’après Philippe Bachman, directeur de la scène nationale de Châlons-en-Champagne, qui a mené l’étude de faisabilité en Corse, cela permettrait d’avoir environ 150 levers de rideaux dans toute l’île ! »

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !