Produit CORSU E RIBELLU

X

Alors que le mouvement dans lequel il milite, le Rinnovu Naziunali, tient sa première Assemblée Générale à corti, après avoir quitté Corsica Libera (2008-2012), Félix Benedetti est actuellement dans le bureau de la police politique, Sdat, afin d’y être entendu, écroué et incarcéré suite à son interpellation mercredi matin, en compagnie de sa compagne et d’un militant de la LLN de Casinca qui ont tout deux été relâché sans charges.

Interpellé mercredi matin, en même temps que sa compagne et un autre militant nationaliste de Casinca (non Rinnovu Naziunali), il est aujourd’hui déporté sur Paris, pour une éventuelle mise en examen qui pourrait débouché sur une incarcération préventive.

Sa compagne et le militant de Casinca ont été libéré rapidement. Deux rassemblements de soutien ont eu lieu mercredi et jeudi soir, en soutien dans un premier temps aux trois personnes interpellés, et hier soir en soutien à Félix Benedetti.

Rassemblements de soutien qui ont mobilisé plus d’une centaine de personne dans le calme et la dignité selon la presse.

L’arrestation de Félix Benedetti s’est déroulée sur commission rogatoire d’un juge d’instruction antiterroriste dans le cadre de l’enquête sur une série d’attentats non revendiqués perpétrés en 2010 dans l’agglomération bastiaise contre notamment un bâtiment d’EDF, un bureau de l’armée de terre et des biens appartenant à l’entreprise Kyrnolia. Félix Benedetti a été appréhendé par la police judiciaire à son domicile à Bastia qui a été perquisitionné de même qu’un véhicule et le café dont cet agent consulaire est cogérant. Lors des perquisitions, des armes et environ 1 kilo d’explosif auraient été trouvés par la police.

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :