Produit CORSU E RIBELLU

X

L’Italie vient de connaître un séisme avec un triple résultat électoral : un quart des électeurs ont voté pour le mouvement 5 stelle du comique Beppe Grillo, un autre quart a remis en selle l’increvable Berlusconi. Enfin le principal acteur de l’austérité, l’ancien directeur de Goldman and Sachs Mario Monti subit une défaite en rase campagne.

Plus de 4,7 millions de voix ont été perdues par la gauche, et sept millions par la droite. L’Italie est aujourd’hui ingouvernable même si la coalition de gauche est arrivée en tête, en nombre de voix, au Sénat et à la Chambre des députés avec en toile de fond une immense abstention. Mais le système électoral (communément appelé « porcellum » et voulu par la droite) du Sénat assigne les sièges sur une base régionale. De ce fait, qui arrive en tête dans les régions dotées d’un grand nombre de sièges y obtient plus d’élus, même si, à l’échelle nationale, il n’a pas la majorité des votes.

Le grillisme est assurément une révolte majeure contre la politique d’austérité subie par le peuple italien mais c’est une révolte ambiguë car elle ne peut aboutir sur une solution. Et elle est, à mon avis, le signe précurseur d’une crise encore plus grande qui peut déboucher sur un régime dictatorial tel que le mussolinisme. Les peuples latins, en période de crise, se cherchent un chef et un état fort. Or Grillo a promis tout et n’importe quoi : mille euros par personne, la fin des partis et des syndicats, la sortie de l’Europe… Autant de promesses totalement irréalisables qui n’enlèvent rien à l’honnêteté des élus grillistes mais qui dessinent leurs limites. Néanmoins, le FMI et les spéculateurs vont devoir tenir compte du score grilliste tout simplement parce que l’Italie est la troisième puissance européenne et que sa faillite mettrait à mal non seulement l’Europe mais le système mondial tout entier. Pour l’heure, les grillistes refusent de s’associer à un quelconque gouvernement. Les raisons du grillisme sont nombreuses. Mais voici ce qu’explique un de ses électeurs dans un journal italien pour justifier son vote.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :