Produit CORSU E RIBELLU

X

On se souvient que le groupe d’experts de l’ONU, les scientifiques du GIEC avaient déjà mis en garde quant aux conséquences du réchauffement climatique au premier rang desquelles il désignait la montée des eaux.

Le GIEC vient à nouveau de tirer la sonnette d’alarme : le niveau des mers s’élèverait, en raison du réchauffement du globe, 60% plus vite que ne l’avait projeté en 2007 sur le climat.
Les mers montent en moyenne de 3,2 mm par an, selon l’étude réalisée par trois spécialistes du climat et publiée dans la revue britannique Environmental Research Letters.

Une hausse significative

Le Giec prévoyait dans son rapport de 2007, que la hausse atteindrait de 18 à 59 cm d’ici à la fin du siècle, en raison notamment de la dilatation de l’eau, liée au réchauffement.
Or, depuis l’étude de la fonte de la banquise et divers autres paramètres permettent d’affiner l’évaluation. L’élévation pourrait atteindre, voire dépasser, un mètre. Les zones situées à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer vont disparaître. Or en Asie ce sont des zones surpeuplées. Le Bangladesh notamment, peuplé de 150 millions d’habitants, pourrait être recouvert d’eau durant la période des moussons. C’est également le cas pour des régions entières en Indonésie, en Malaisie.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :