Produit CORSU E RIBELLU

X

Lors d’une conférence de presse hier à Bayonne, l’association Harrera a officialisé sa création. Harrera veut structurer l’aide aux anciens prisonniers et aux exilés liés au conflit basque.

Pour ses promoteurs, la naissance de Harrera naît dans un contexte particulier : celui de la fin du conflit violent au Pays Basque. C’est pour cela qu’ils considèrent que l’association est un “outil au service de la paix”.

Harrera a pour but de venir en aide aux anciens prisonniers ainsi qu’aux personnes ayant quitté leur ville ou village pour des raisons liées au conflit.

L’association se propose “de garantir aux bénéficiaires de son action une insertion dans le tissu social répondant aux critères de dignité”, ont expliqué ses responsables. Il s’agira essentiellement d’aider les futurs bénéficiaires à trouver un logement et un travail. Mais aussi de les aider dans les démarches administratives et juridiques (notamment pour obtenir des papiers d’identité). Un volet médical est également prévu avec “la mise en relation avec des professionnels du soin (psychiatrie, santé somatique, hospitalisations, addiction)”.

Gabi Mouesca, membre du conseil d’administration, a d’ailleurs insisté sur le fait que des professionnels font partie du réseau mis en place par Harrera. Professionnels (ou ancien professionnels) du soin, donc, mais aussi des juristes, des spécialistes de l’insertion, etc.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :