Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – La commission de discipline de la LFP a examiné deux dossiers concernant le GFC Ajaccio. Dans le premier, consécutif au match Lens – GFCA, Olivier Miniconi, le président du club, a été suspendu jusqu’en août 2014 de banc de touche, de vestiaire d’arbitre et de fonctions officielles, pour avoir mis un coup de pied à un joueur lensois lors d’une bagarre générale en fin de première période.

Le second dossier, celui du match GFCA – Monaco, coûte nettement plus cher aux gaziers. En effet, ceux-ci devront trouver un terrain de repli sur le continent pour leurs matches à domicile, le stade Ange-Casanova étant suspendu à titre conservatoire jusqu’à la fin de l’instruction du dossier concernant divers incidents avec le corps arbitral. Toujours dans ce dossier, Fanfan Tagliaglioli, président de l’association, et Toussaint Luciani, directeur de l’organisation et de la sécurité, ont été suspendus à titre conservatoire. Selon la LFP, Fanfan Tagliaglioli et un dirigeant non-identifié auraient « tenu des propos grossiers et menacé de mort l’arbitre » à la mi-temps du match. Toujours selon la LFP, le quatuor arbitral, mené par Tony Chapron, suite à l’introduction sur la pelouse de plusieurs personnes, accréditées ou non, « n’a pu regagner son vestiaire qu’après cinq minutes après avoir été insulté, menacé, intimidé et bousculé sur la pelouse, alors que le quatrième officiel a été frappé à plusieurs reprises à la tête ».  Ecoutez la réaction du président délégué du GFCA, Olivier Miniconi.

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :