Produit CORSU E RIBELLU

X

Alors que le football corse avait tout pour se réjouir avec deux clubs en 1re division et un en 2e division cette saison, les incidents répétés sur et en dehors des terrains ont entraîné une pluie de sanctions et souillé l’image du ballon rond sur l’Ile de Beauté.

Le week-end dernier a été particulièrement dévastateur. Après la rencontre perdue 1-0 par le Gazélec Ajaccio chez lui vendredi dernier en  2e division contre Monaco, des dérapages ont poussé les arbitres à déposer plainte pour violences et menaces à l’issue du match.

Dérapages en Ligue 2

Saisie, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) rapporte ainsi dans son communiqué vendredi « qu’à la mi-temps, François Tagliaglioli, président de l’association du GFC Ajaccio, accompagné d’un dirigeant non identifié, ont tenu des propos grossiers et menacé de mort l’arbitre,
et que le quatrième officiel a été frappé à plusieurs reprises à la tête ».

Le terrain du GFC Ajaccio a été suspendu à titre conservatoire à compter de ce vendredi par la commission de discipline.

Deux dirigeants du club ajaccien ont aussi été suspendus à titre conservatoire, M. Tagliaglioli et le directeur de l’organisation et de la sécurité, Toussaint
Luciani, pour son « comportement ».

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :