Produit CORSU E RIBELLU

X

Un deuxième militant nationaliste a été interpellé mercredi 6 mars en Casinca, au nord-est de la Corse, dans le cadre d’une enquête sur une série d’attentats commis en 2010. Hier, Félix Benedetti, militant du « Rinnovu », avait été placé en garde-à-vue au commissariat de Bastia.

Troisième mise en garde à vue​

L’homme est connu des services des polices, déjà condamné pour des faits de terrorisme. Il a été placé en garde-à-vue au commissariat de Bastia où se déroule également l’audition de Félix Benedetti et de sa compagne. Une soixantaine de nationalistes corses se sont rassemblés pour protester mercredi soir devant le commissariat de police de Bastia contre ces gardes à vue.

Félix Benedetti, gérant d’un bar à Bastia, a été interpellé dans la matinée par des policiers de la police judiciaire et de la brigade de recherches et d’intervention agissant dans le cadre d’une commission rogatoire d’un magistrat anti-terroriste sur une série d’attentats à Bastia et Ajaccio contre un bâtiment EDF, un bureau de recrutement de l’armée de terre et des véhicules appartenant à la société Kyrnolia (filiale de Véolia) en  2010.

Armes et explosifs découverts

Quatre armes de poing et un fusil mitrailleur ont été saisis lors de perquisitions à son domicile et dans son bar, ainsi qu’un kilo d’explosif découvert sous le siège de son véhicule. Félix Benedetti a expliqué que ces armes lui permettaient d’assurer sa sécurité car il faisait l’objet de menaces.

Son frère, Paul-Félix Benedetti, élu nationaliste à l’Assemblée de Corse, a dénoncé lors du rassemblement devant le commissariat « la volonté du gouvernement de jeter de l’huile sur le feu alors que les mafieux continuent de gangréner la Corse en toute impunité« . D’autres élus nationalistes à l’Assemblée territoriale ont participé au rassemblement.

La durée de la garde à vue peut être portée à 96 heures en matière de terrorisme.

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :