Produit CORSU E RIBELLU

X

C’est sur son site d’information et sur France 3 Corse que le Rinnovu Naziunale a réagit suite à l’interpellation de Félix Benedetti.

Les voici : Ce matin tôt, dans le cadre d’une procédure dite « anti terroriste, » la justice et la police politiques ont arrété à Bastia notre militant Félix Benedetti.

RINNOVU NAZIUNALI APPELLE A UN RASSEMBLEMENT ce mercredi dès 18H devant le Commissariat de Bastia.

Félix Benedetti, frère du conseiller territorial Paul Félix Benedetti, est un militant politique, père de famille, agent à la Chambre d’agriculture de Haute Corse. Rinnovu naziunali n’a pas besoin d’insiter pour dire que c’est un patriote irréprochable, depuis son militantisme étudiant à Ghjuventù paolina.

Dès ce matin, amis et reponsables du mouvement étaient sur place quand, après son arrestation à son domicile, avant un déplacement professionnel dans le sud de la France, les sbires de l’Etat français le portèrent pour perquisitionner un bar de quartier dont il est cogérant. Dans un face à face tendu.Sa compagne, commerçante, est en garde à vue.

Sur place, Paul félix Benedetti a communiqué devant les caméras de FR3 : « Cette arrestation à l’heure où la Corse maffieuse avance un peu plus chaque jour est  un mauvais signal. La France se trompe, je crois que la Corse elle même va mal, mais je crois qu’on ne l’aide pas »

Il a appelé, au nom du mouvement, à un rassemblement de protestation ce mercredi à 18 heures.

Cette arrestation est un défi que nous relèverons. Il est évident que le vocable « anti terroriste » n’est qu’un usage français général; nous pensions savoir que la France combattait les » terroristes » au Mali. Et que c’était « la phase finale » de ce combat contre l’islamisme au nord mali. En Corse, alors que dans toute les situations comparables en Europe cela n’est pas le cas, la France s’acharne à n’ accorder aucune reconnaissance politique à notre Peuple. La France combat les militants de la cause corse depuis 40 ans. Elle n’est toujours pas victorieuse. Voila le terrorisme moderne. Nier, aplatir, interpeller, embrouiller, embastiller, harceler, acculturer, asphyxier par la loi , la constitution, les marchés… un petit peuple qui ne souhaite que vivre dignement.