Photo AFP

Produit CORSU E RIBELLU

X

« Nous ne sommes pas des menteurs, nous ne sommes pas des hallucinés et nous n’entendons pas des voix » : Les membres du Collectif des victimes du 5-Mai ont réagi, mardi au Sax Café à Bastia, à leur façon à l’un des épisodes du récent derby de Ligue 1 SCB-ACA.

« Nous avons des preuves visuelles de certains comportements intolérables relevés dans le parcage de l’ACA. » Le commentaire de Didier Grassi succédait à la lecture, faite par Lauda Guidicelli, d’un communiqué dans lequel le collectif donnait son point de vue sur les  » derniers événements ». « Tout d’abord nous tenons à remercier les centaines de marques de sympathie (communiqués de presse  messages sur les réseaux sociaux, appels téléphoniques) que nous avons reçu ces derniers jours et qui venaient de Corse et du Continent… Suite aux derniers évènements, le Collectif des victimes du 5 Mai tient à apporter les précisions suivantes. « 

A partir de ce jour nous déposerons systématiquement plainte contre tous ces comportements portant atteinte à la mémoire des victimes de la catastrophe de Furiani. Malheureusement, force est de constater que malgré la mobilisation qu’il y a eu autour du vingtième anniversaire de la tragédie de Furiani, des individus continuennt d’avoir des attitudes lamentables, infamantes et injurieuses. Ainsi, les victimes et leurs familles ont, à nouveau, dû subir lors du match de samedi dernier à Furiani un manque de respect de la part de personnes présentes dans le parcage réservé au public visiteur. Depuis des années le Collectif s’est toujours battu pour que d’une part, la tragédie de Furiani soit reconnue et sacralisée. Et pour que, d’autre part, dans les stades de football, les valeurs essentielles du sport ( respect, tolérance…) soient respectées. Il est pour nous intolérable que les victimes qui pour certaines d’entre elles n’ont rien à voir avec le football, continuent d’être dans les stades, les sujets d’attaques entre bandes de pseudo supporters.  » Ces évènements nous poussent, par conséquent, à continuer notre combat afin d’ancrer dans le monde du football et de la société en général, les valeurs humaines. Notre démarche est légitime, elle émane de personne ayant été touchées par ce drame. Nous ne sommes, en aucun cas, le « contre-feu » de qui que ce soit ».

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :