Produit CORSU E RIBELLU

X

Elle a troqué parka, bottes et écharpe contre maillot de bain, short et tongs. Pourtant, Lucie Cosson est bien étudiante à l’université Pasquale-Paoli. Sauf que son cursus, elle le poursuit pour quelques mois dans le petit village de pêcheurs d’El Astillero, sur la côte pacifique du Nicaragua.

logo corsematin2011 Et c’est là-bas que la jeune femme, mi bretonne mi catalane – mais Corse d’adoption – exploite ce qu’on lui a enseigné ici. En portant un projet qui va bien au-delà de ce que l’on aurait pu attendre d’elle en Master 2 de management du tourisme durable sports et loisirs de nature.

« Passionnée par la mer à laquelle tout me ramène toujours, j’ai effectué des recherches sur internet d’entreprises à taille humaine qui menaient une politique durable en lien avec les loisirs nautiques,explique-t-elle. J’ai déposé une candidature spontanée auprès de l’éco-surf-lodge Las Plumerias qui a été retenue. Mon départ s’est ensuite organisé grâce aux bourses de mobilité du bureau des relations internationales. Et au financement de mon billet d’avion, quasi entièrement pris en charge par la collectivité territoriale de Corse, ce qui n’a pas été négligeable du tout. »Comme elle fait partie d’une « petite promo » qui permet d’individualiser les parcours, Lucie Cosson a pu allonger sa période de stage de trois à six mois. Partie début janvier, elle restera au Nicaragua jusqu’à la fin du mois de juin. «Mon projet n’aurait pas été réalisable autrement. »

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :