Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Le débat autour d’une possible réforme constitutionnelle doit sortir des murs de l’Assemblée de Corse ! C’est le message délivré par la Ligue des Droits de l’Homme de Corse aux élus territoriaux.

logo-ldh_tAujourd’hui, la fameuse règle des 3/5èmes du Parlement, applicable à toute réforme constitutionnelle, empêche ce train de prendre le départ, et un échec peut être craint au final, face à un gouvernement des plus hésitants sur la question.

Et selon André Paccou, la seule solution pour tenter de faire bouger les choses dans le bon sens est de faire entrer ce débat au sein de la société insulaire, en organisant par la suite différentes mobilisation à l’instar de celle organisée dernièrement à Bastia pour la défense des arrêtés Miot et la revendication d’un statut fiscale dérogatoire. Ecoutez André Paccou, pour la LDH de Corse.

Suite et source de l’article 

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :