Produit CORSU E RIBELLU

X

La Cour de cassation a rejeté mardi la requête en examen immédiat d’un pourvoi déposé par la défense d’yvan Colonna, pour contester la recevabilité de la lettre de menaces qu’il aurait adressée à Pierre Alessandri. Pendant ce temps le procès a repris avec la suite des plaidoiries des avocats ds parties civiles. Ils ont tous écartés les arguments de la défense. Pour eux il n’y a pas de doute, le berger de Cargese est coupable.

L’audience de la cour d’assises spéciale de Paris qui juge Yvan Colonna a repris mardi matin avec les plaidoiries des parties civiles .. C’est Me Benoit Chabert qui a ouvert le bal … L’avocat qui represente l’Etat a indiqué notamment que les mises en cause d’Yvan Colonna constituaient le socle de l’accusation d’autant que les retractations des membres du commando ont été tardives. Il a egalement insisté sur la lettre qu’Yvan Colonna aurait ecrite à Pierre Alessandri. A present c’est me Vincent Courcel Labrousse , l’avocat du frère du prefet qui plaide . (RCFM)

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU