X

Lors du dernier conflit qu’ont connu les CFC, notre organisation syndicale s’est refusée de faire quelque commentaire que ce soit, même si la CGT en attaquant le statut, menait en filigrane une attaque contre le STC.

STC CFCLe conflit est aujourd’hui terminé, nous sortons de notre réserve et par la même informons les salariés des CFC et l’opinion publique, de ce que sera notre position à venir.

Avant cela, nous voulons pour débuter, et ce afin de clarifier les choses quant au contenu social du statut que nous avons signé, livrer l’ensemble des éléments qui le constituent.

Ce statut nous l’affirmons, est une réelle victoire pour les salariés !

Il fige comme principe les faits suivants :

-Les agents des CFC bénéficient d’une garantie d’emploi permanente, liée à leur mission de service public

-Le principe d’aligner la couverture retraite complémentaire des non cadres sur celle des cadres a été actée !

-La prise en compte d’une prévoyance/santé, « incapacité-invalidité-décès ». La part de cotisation de l’employeur est de 70%, celle de l’agent seulement à 30%

-Rémunération :

-Le statut garanti à tous les agents que leur situation tant en terme de rémunération, d’ancienneté, que de déroulement de carrière, ne pourra être minoré par les dispositions du titre VII du présent statut.

-Les agents en activité, en maladie, en maladie professionnelle ou en accident de travail, percevront une prime de 13ème mois.

-Il sera versé une indemnité de 173 euros par mois au titre de l’indemnité  d’insularité.

-Les salaires de bases seront indexés systématiquement sur chaque augmentation du SMIC décidé par le gouvernement

-Le salaire moyen aux CFC, est de 2000 euros nets par mois

Le statut que nous avons signé est une référence en la matière. Le syndicat Sud rail, considéré par la direction de la SNCF elle-même, comme un syndicat très actif, voire révolutionnaire, veut que notre statut serve de base aux futures négociations qui détermineront le prochain statut des cheminots en France.

Pour conclure sur ce chapitre, l’opinion publique doit savoir que, la masse salariale des CFC représente un volume de 15 millions pour  262  salariés.

Quelle entreprise en Corse peut en dire autant ?

Mais alors, quelles étaient réellement les motivations des grévistes, et de la CGT ?

Leurs motivations s’enracinaient tout simplement dans une double logique.

La première consiste à prendre le leader ship au niveau syndical au sein des chemins de fer, la seconde consiste quant à elle, à répondre à des appétits corporatistes, qui ne relèvent que de l’intérêt particulier.

C’est pour tout ce qui précède, que nous ne nous livrerons pas à une surenchère avec  ce syndicat. De la même manière, nous ne nous rendrons pas à quelque négociation que ce soit, car le statut que nous avons signé, est très largement suffisant pour répondre à l’intérêt collectif des salariés et des usagers du chemin de fer.

C’est parce que nous refusons que les CFC, connaissent le même sort que l’entreprise Femenia, pourtant à la pointe de l’industrie et de l’innovation à son époque, que le STC dénoncera juridiquement, tout nouvel accord alourdissant davantage la masse salariale, au risque de la rendre insupportable au regard de notre activité.

Enfin, et parce que Monsieur Michel Stefani, Président des CFC, a contribué à organiser la professionnalisation de l’acte de grève, en faisant payer 15 jours sur 17 effectués, nous revendiquons qu’il soit nommé Ministre du travail et des affaires sociales lorsque la Corse sera indépendante.

Nous dressons toutefois un préalable à cette nomination. Nous exigeons de la part de Monsieur Stefani, que ce principe de professionnalisation, s’applique à l’ensemble des travailleurs de la Corse, et pas seulement à ses petits camarades de la CGT des chemins de fers.

Section STC Chemins de Fer

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)