#corse – Adapter l’action au plus près des réalités locales

Pierre Peladan, 50 ans, est de ces cadres sup’ pour qui les contrats à durée déterminée, la nécessité d’être réactif, disponible ou mobile ne sont pas que des concepts, de rudes exigences s’appliquant exclusivement à autrui. Il a connu, vécu.

EditoFLNCcorsicamensulecorseIl a pris ses fonctions à la direction régionale du Pôle emploi de Corse en août dernier pour y accompagner la mise en oeuvre du plan Pôle emploi 2015. Pas vraiment un accent, mais au détour d’une phrase des inflexions qui parlent de Sud sans qu’on puisse dire s’il s’agit de la Provence, du Languedoc, de la Côte d’Azur.

C’est là, discret mais présent, comme une petite signature. Ne jamais se fier au laconisme des fiches d’état-civil. Si Pierre Peladan est né à Paris, il n’y a fait qu’un très bref passage. « Mes parents travaillaient dans la coopération, et jusqu’à mes 16 ans, j’ai vécu à l’étranger, principalement en Afrique. Puis ma famille est venue se fixer à Manosque. » Manosque, bien sûr ! Tout s’explique…

Elève au lycée Félix Esclangon, brièvement tenté par une filière tournée vers le sport, il opte finalement pour un cursus scientifique puis, son bac obtenu, part effectuer son service militaire. « J’essaie toujours d’entreprendre les choses avec passion. J’ai donc choisi de faire une école d’officiers à Tours, durant 16 mois. » Il envisage un temps l’éventualité d’une carrière dans l’armée, avant de l’écarter.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: