Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Le préfet de Haute-Corse, Louis Lefranc, a exposé le bilan de la délinquance générale dans le département pour l’année 2012. Celle-ci a connu un léger repli, puisque le nombre de faits constatés est en baisse, passant de 7 547 en 2011 à 7 451 en 2012, un recul légèrement supérieur à celui constaté en Corse-du-Sud.

AltaFrequenzaToutefois, le taux de résolution des affaires passe de 46% en 2011 à 36% en 2012. Les points positifs à relever se trouvent dans les délits de type économique et financier, en baisse de 15%, ainsi dans les vols à main armée, qui ont diminué de plus de moitié avec un calme plat pendant les fêtes de fin d’année.

Les points noirs restent la sécurité routière, avec 24 morts en 2012 contre 12 en 2011, la plupart âgés de 25 ans ou moins et imputables en grande partie à la vitesse, à l’alcool et aux stupéfiants, mais aussi les meurtres. Le nombre de meurtres est en baisse, passant de 14 en 2011 à 12 en 2012, mais hormis un seul d’entre eux, les meurtres de 2012 sont des règlements de compte plus difficiles à élucider par définition.

Autres points abordés par le préfet de Haute-Corse, la lutte contre le blanchiment d’argent et contre les cambriolages. Pour la première thématique, le préfet a rappelé la création d’une cellule unique en France, qui est en fonction depuis mars dernier, et dont la dizaine de membres traquent les mouvements financiers douteux et les opérations immobilières suspectes avec un arsenal d’intervention étoffé. Et c’est justement sur ce thème où l’on attendait beaucoup que le préfet a été le moins loquace. Écoutez Louis Lefranc.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :