X

Par le biais d’un courrier adressé au maire de Hendaye, le sous-préfet de Bayonne vient de lancer une véritable déclaration de guerre à la langue basque. En remettant en cause la volonté d’une collectivité publique d’œuvrer ou d’aider à la création d’une ikastola sur son territoire, le représentant de l’État engage un bras de fer avec Seaska, qui comptabilise aujourd’hui 30 ikastola et plus de 3 000 enfants scolarisés.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet