Produit CORSU E RIBELLU

X

Preuve que la peur du gendarme a encore de beaux jours devant elle, la démonstration de forces, hier à Porto-Vecchio, aura au moins eu le mérite d’illustrer une volonté d’offensive plus qu’affichée.

logo corsematin2011Avec 381 cambriolages en 2012, soit 50 % des faits recensés sur l’ensemble du département, l’Extrême-Sud est aujourd’hui contraint de devenir une terre d’expérimentation.

Face à Patrick Strzoda, préfet de Corse, et Alain Charrier, sous-préfet, le colonel Gosset, chef du groupement de gendarmerie de Corse-du-Sud, et le commandant Colin, patron de la compagnie porto-vecchiaise, sont passés au tableau afin de présenter leur ordre de marche pour l’année 2013 et une stratégie d’action qui s’appuie dorénavant sur des outils plus ciblés. Et se résume en quelques mots : prévention, dissuasion, spécialisation (technique et scientifique) et recoupement.

Des hommes et des machines

« Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cambriolages, c’est toute l’année ». Le colonel Gosset balaie les idées reçues. Finies les maisons laissées ouvertes, les clés sur la voiture, le portable sur une table. Ici, comme ailleurs, il faut désormais faire avec.

Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :