Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Le Secrétariat Général pour les Affaires de Corse, plus communément appelé le SGAC, a effectué lui aussi sa rentrée ce mercredi. L’occasion de présenter un bilan général sur l’utilisation des fonds européens en Corse, notamment le FEDER, et de faire un point sur le PEI, le Programme Exceptionnel d’Investissement.

altaLe Fonds Européen pour le Développement Régional, regroupant Etat et Union Européenne,  a permis depuis 2007, grâce à plus de 650 dossiers représentant plus de 120 millions d’euros, de créer de nouvelles opportunités économiques, de renforcer les infrastructures existantes quelque soit le domaine concerné, puis d’accroître la compétitivité de l’île.

Le PEI, liant pour sa part l’Etat et la Collectivité Territoriale de Corse, , a permis depuis 2002 de réaliser 410 opérations afin de résorber le retard structurel de l’île, en matière de transports, d’eau et d’assainissement, de santé, de culture, d’éducations, de déchets et de développement urbain entre autres.

Et pour ce dernier programme, dont la troisième dernière tranche a été présentée en novembre dernier par le ministre de l’Intérieur, en visite en Corse alors, se pose quand même une interrogation. En effet, d’aucuns ont évoqué, de par la conjoncture actuelle des plus difficiles, une perte de valeur du PEI de l’ordre de 35%, par rapport à celle établie en 2002. Dès lors, ce plan est-il toujours adapté aux besoins de la Corse ? Écoutez François Ravier, Secrétaire Général pour les Affaires de Corse.

 Suite et source de l’article

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :